•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La place des écoles de villages dans la campagne électorale

Les écoles de village et l'occupation du territoire

Les écoles dans les petits villages du Québec sont de moins en moins nombreuses, alors qu'elles jouent, selon plusieurs, un rôle pivot dans la vitalité des petites communautés. Au Témiscamingue, 12 écoles primaires couvrent le territoire qui renferme une vingtaine de municipalités, plusieurs éloignées les unes des autres. Malgré une baisse marquée de la clientèle scolaire, certaines subsistent tant bien que mal.

Un reportage de Tanya Neveu

Dans la petite école de Rémigny, un village de 280 personnes, il y a actuellement 15 élèves. C'est la quatrième fois depuis 1970 que l'école est menacée de fermeture.

Chaque fois, la communauté s'est mobilisée.

En 1978, Rémigny a même a pris en charge le bâtiment et sa maintenance pour maintenir l'école ouverte. On tient à nos enfants! C'est primordial une école dans un village. C'est la vie…c'est la vie d'un village…puis c'est le futur du village, lance la mairesse suppléante Sylvie Dulong.

Acculés au pied du mur, les citoyens vont cette fois interpeller les instances gouvernementales. Un groupe a d'ailleurs été créé pour trouver des alternatives.

C'est certain qu'il faut trouver une solution. Il y a la Commission scolaire, oui, mais je pense qu'il va falloir aller cogner à des portes un peu plus haut au gouvernement, parce que ça va aussi avec le financement des classes, ajoute Sylvie Dulong.

L'école du village pour attirer des familles

Chelsie Ringuette habite à Rémigny depuis cinq ans. C'est à cet endroit qu'elle souhaite voir ces enfants recevoir leur éducation.

Une mère sourit à la caméra en enlaçant son fils, tous deux assis sur une table de pique-nique dans un parc.Chelsie Ringuette et son fils de trois ans Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Lorsqu'elle questionne son fils pour savoir où il souhaite aller à l'école, le garçon de trois ans répond d'emblée à Rémigny.

Je ne sais pas si je serais venue à Rémigny s'il n'y avait pas eu d'école pour mes enfants. Est-ce que ça va apporter d'autres familles à Rémigny? Je crois que les familles seront plus réticentes à venir s'établir ici s'il n'y a pas d'école près, estime-t-elle.

Donner une deuxième à une école fermée

Dans l'est du Témiscamingue, à Moffet, l'école primaire a fermé ses portes en 2010.

Le choc a été brutal pour la communauté, mais elle a préféré donner une seconde vie à l'établissement afin d'occuper et dynamiser le territoire. L'école est devenue un immeuble multiservice.

Quand on est un village dévitalisé et qu'il se passe des choses comme ça…que ce soit une fermeture d'école ou d'un magasin, il faut tout le temps qu'on se mobilise et qu'on voit ça comme une opportunité de faire mieux, affirme le maire de l'endroit, Alexandre Binette.

Une ancienne école avec une affiche indiquant Bureau municipal, point de service, bibliothèque, bureau de poste, club de l'âge d'or, Les Fermières et patinoire.L'ancienne école de Moffet a été transformée en centre multiservice. Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Les enfants de Moffet doivent maintenant faire 16 km pour se rendre quotidiennement à l'école de Latulipe.

Le maire de Moffet, père de deux enfants, estime que l'école offre des possibilités et un programme diversifié, que sa municipalité n'aurait pas pu espérer offrir.

Il faut avoir une dose de réalisme, de réalisme démographique. Il ne faut pas perdre les opportunités de se regrouper parfois, pour garder des services de qualité qui restent bien étendus sur le territoire, ajoute le maire.

La vision des candidats aux élections du 1er octobre

Interrogés au sujet des écoles de proximité, les candidats des quatre principaux partis dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue s'entendent pour dire qu'une fermeture d'école doit être la solution de dernier recours.

Les écoles de villages sont, selon eux, une façon d'occuper le territoire malgré une baisse démographique.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale