•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Nuits de l'inertie, amateurs de musiques étranges, ce festival est pour vous

Les nuits de l'inertie, une première édition du 21 au 23 septembre 2018.
Les nuits de l'inertie, une première édition du 21 au 23 septembre 2018. Photo: Radio-Canada / Anne-Josée Cameron

Un nouveau festival indépendant animera Québec cette fin de semaine : Les Nuits de l'inertie un événement consacré aux musiques « sombres » comme le post-punk, cold wave, industriel, goth et minimal synth, pour ne nommer que celles-ci

Un texte d'Anne-Josée Cameron

Les Nuits de l'inertie est un festival né du désir de deux musiciens de Québec, membres de groupes de minimal wave. Ils souhaitaient tout simplement organiser des spectacles dans ce registre.

L'opportunité de programmer les groupes The Marquis, Father Murphy et Morte Psíquica s'est alors présentée, raconte Tania B. Lacasse, collaboratrice de l`événement.

« Et là, est venue l'idée de créer le Festival, il y a un mois! »

L'idée, c'était de présenter cette scène-là à Québec. C'est très DIY, très spontané.

Tania B. Lacasse, au sujet du nouveau festival Les Nuits de l'Inertie

Le Festival mettra de l'avant de la musique sombre, un genre de musique que Tania B. Lacasse décrit en ces termes :

« C'est un peu la vibe gothique, cold wave des années des 80, mais à la sauce des années 2000, donc il y a quelque chose de très électro. Par contre, c'est moins dansant que dans un rave. »

Découvertes musicales

Le Festival s'adresse aux curieux, avides de découvertes musicales. Tous les groupes semblent proposer des univers étranges et fantastiques.

Prenez par exemple le groupe italien Father Murphy, « qui propose un son mystérieux, énigmatique aux consonances occultes ».

Porte-étendard de la nouvelle Italian Occult Psychedelia, le groupe présentera l'album Rising, une longue spirale sonore creusant dans les profondeurs du sentiment de culpabilité judéo-chrétien.

Une performance qui devrait capter l'attention du public est également prévue pendant le concert donné au Scanner.

« C'est une performance où il y a de la nudité et du pole dance, raconte Tania Lacasse, c'est très particulier. Je ne pense pas que ç'a jamais été présenté ce genre de show-là. »

Samedi, trois spectacles auront lieu au 260-A Arago est. « On a loué un local pour notre soirée du samedi, confirme Tania. On y présentera Palissade, Morte Psíquica et Bleu de Minuit, des groupes formidables. »

Enfin dimanche, il ne faut pas manquer le groupe Sarajevo & Moi au Knock-out. « C'est le nouveau groupe de Michel Mercier avec la chanteuse Juliette Décembre, explique Tania B. Lacasse. Là, on est dans le post-punk. C'est vraiment intéressant », conclut-elle.

Les Nuits de l'inertie se déroulent du 21 au 23 septembre.

Québec

Musique alternative