•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cadre du CISSS de l'Outaouais reconnu coupable de voies de fait mais la cour lui accorde une absolution inconditionnelle

Photo d'Alain Godmaire. (Archives)
Alain Godmaire, directeur des programmes en santé mentale et dépendance du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de l'Outaouais. (Archives) Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le directeur des programmes en santé mentale et dépendance du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais, Alain Godmaire a été reconnu coupable de voies de fait, au palais de justice de Gatineau, vendredi. Toutefois, la cour lui a accordé une absolution inconditionnelle.

La juge a déterminé que cette infraction ne mérite pas une sanction plus sévère. M. Godmaire n'aura donc pas de dossier criminel. Il devra néanmoins faire un don de 400 dollars à un organisme de charité. M. Godmaire a choisi de verser l'argent à la Fondation Santé Gatineau.

Les faits reprochés, qui se sont déroulés le 16 juillet 2017, ne seraient pas liés à ses activités professionnelles. Il s'agit d'une histoire de rage au volant. Alain Godmaire s'en est pris à un automobiliste sur le boulevard La Vérendrye. Il a reconnu sa responsabilité dans ce dossier et a exprimé des regrets.

Le CISSS de l’Outaouais était au courant des procédures judiciaires entreprises contre son employé et avait dit le soutenir pleinement.

Le CISSS de l'Outaouais a expliqué dans un communiqué ne pas cautionner les gestes de son cadre. Mais il maintient sa confiance en Alain Godmaire, étant donné que les gestes ne sont pas liés à ses activités professionnelles et que le tribunal lui accorde une absolution inconditionnelle.

Ottawa-Gatineau

Procès et poursuites