•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau programme Sport-études en équitation classique

Sarah Gravel saute un obstacle avec une jument.
Sarah Gravel aime particulièrement le saut d'obstacles. Photo: Radio-Canada / Catherine Paradis
Radio-Canada

Pour la première fois cette année, Sarah Gravel et Sidney Mainville peuvent enfin joindre études et passion. Les deux élèves de deuxième secondaire de l'école de l'Odyssée Lafontaine / Dominique-Racine se rendent tous les après-midi à l'écurie depuis le début de l'année scolaire, dans le cadre d'un nouveau programme Sport-études.

Un texte de Catherine Paradis

Quand elles arrivent à l'écurie, Sarah Gravel et Sidney Mainville sont remarquablement autonomes. Après s'être changées, les deux élèves de deuxième secondaire préparent elles-mêmes les chevaux, beau temps mauvais temps.

J'aime m'occuper des chevaux, je pourrais passer la journée à m'en occuper sans monter.

Sidney Mainville, étudiante en sport équestre
Sarah Mainville sur son chevalSidney Mainville en est à sa deuxième année d'équitation. Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Sa camarade Sarah Gravel monte à cheval depuis quatre ans. Le programme Sport-études en équitation classique, qui est offert pour la première fois à son école, lui permet de continuer à pratiquer son sport sans amputer toutes ses fins de semaine.

Sarah à cheval dans le terrain d'obstaclesSarah Gravel pratique l'équitation depuis quatre ans. Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

J'aime vraiment sauter. Des fois les obstacles c'est des défis quand ils sont hauts, ça dépend des chevaux. J'aime avoir de nouveaux défis, confie-t-elle.

Elle aime l'adrénaline des compétitions et le nouveau programme peut même lui permettre de rêver aux Jeux olympiques un jour, puisque seules des disciplines classiques y sont acceptées. Les deux filles s'entraînent en saut d'obstacles, en dressage et en randonnée pour le concours complet.

Je me sens bien, je me sens à ma place.

Sidney Mainville, étudiante en sport équestre

Chicoutimi emboîte le pas à Jonquière

Le Sport-études en équitation classique est offert depuis deux ans à la Commission scolaire de la Jonquière. À celle des Rives-du-Saguenay, les élèves n'avaient accès qu'à l'entraînement en équitation western avec des habiletés et de l'équipement différents.

Julie Paquette debout entourée des deux cavalières sur leur cheval respectif.Julie Paquette entraîne deux cavalières en Sport-études à l'école de l'Odyssée-Lafontaine / Dominique-Racine. Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

L'équitation et les compétitions étaient moins populaires en obstacle et le dressage devenait de moins en moins populaire. C'était beaucoup le western qui gagnait en popularité. Donc en offrant le Sport-études classique, il va y avoir plus de relève régionale et provinciale, estime l'entraîneuse, Julie Paquette.

Pour l'instant, seulement deux élèves font partie du programme Sport-études en équitation classique. Les frais sont plus élevés que pour l'équitation western et sont assumés entièrement par les parents.

Les deux femmes manient de l'équipement devant un cheval.L'entraîneuse Julie Paquette encadre Sidney Mainville au programme Sport-études. Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation