•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une poursuite pour sexisme et racisme contre la GRC se conclut par une entente

Badge de la GRC
Badge de la GRC Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une entente a été conclue dans une poursuite entreprise par une caporale de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui alléguait notamment que son supérieur avait tenu des propos dégradants envers des femmes et des Premières Nations.

La déclaration, déposée en août 2017, nommait des supérieurs, dont un ancien commandant de la division E de la Colombie-Britannique, et alléguait qu’ils n’avaient rien fait pour mettre fin au harcèlement

La caporale Jill Swann soutient maintenant qu’elle ne peut pas révéler les détails de l’entente, car elle a signé un accord de non-divulgation.

Lors d’une entrevue téléphonique accordée à CBC cette semaine, elle a toutefois affirmé qu'elle était soulagée que les procédures judiciaires soient terminées. Elle veut maintenant passer à autre chose.

Elle confirme que l’affaire a été réglée en juillet, près d’un an après le dépôt de la poursuite.

La GRC a refusé une demande d'entrevue et a soutenu par courriel qu'elle n'avait pas d'autres commentaires à faire.

Avec des informations de Manjula Dufresne, CBC News

Colombie-Britannique et Yukon

Justice et faits divers