•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves d'Ottawa se mobilisent contre le retour au programme d’éducation sexuelle préréforme

Le symbole « homme » et « femme » (Venus) sont dessinés dans les marques de craie sur un tableau noir.
Doug Ford l'avait promis à plusieurs reprises durant sa campagne électorale : le programme d'éducation sexuelle du gouvernement de Kathleen Wynne serait abrogé et remplacé. Photo: iStock / seraficus
Radio-Canada

Une douzaine de rassemblements d'élèves des écoles secondaires à Ottawa auront lieu vendredi à 13 h pour protester contre le retour au programme d'éducation sexuelle préréforme voulu par le gouvernement de Doug Ford.

Élève en 11e année, Charlotte Dwyer a organisé le rassemblement pour l'école secondaire Nepean, du conseil scolaire d'Ottawa-Carleton.

Nous méritons d'apprendre le vrai programme, pas celui qui date de 1998, a réagi Charlotte Dwyer, en entrevue à CBC. Nous espérons que nos voix soient entendues parce que nous ne pouvons pas voter.

Nous sommes frustrés et c'est l'un des premiers changements de ce gouvernement qui nous affecte.

Charlotte Dwyer, élève

Pour sa part, Quinn Jeffery-Off, élève du Glebe Collegiate Institute, souligne l'importance du programme d'éducation sexuelle.

Nous allons avoir un vrai manque dans notre éducation et notre apprentissage alors qu'en ce moment, le programme d'éducation sexuelle est important pour davantage de sécurité et d'acceptation dans la société. C'est important d'inculquer cela tôt aux jeunes, assure Quinn Jeffery-Off.

En juillet dernier, le premier ministre Doug Ford a confirmé que ce serait le programme d'éducation sexuelle révisé en 1998 qui serait enseigné aux élèves à la rentrée de septembre.

À Toronto, des élèves du secondaire devraient également quitter leurs salles de classe pour aller manifester devant Queen's Park. Ils dénoncent aussi le fait que le gouvernement progressiste-conservateur a annulé une initiative qui s'inscrivait dans la réconciliation, qui aurait permis à ceux qui rédigent les curriculums de consulter des aînés des communautés autochtones et d'anciens résidents des écoles résidentielles.

Le ministère de l'Éducation encourage tous les Ontariens que cela intéresse à participer aux consultations sur l'éducation, qui doivent débuter la semaine prochaine.

Plus de détails à venir

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale