•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wolf Alice crée la surprise et remporte le prix Mercury

Six personnes sont sur scène dont les quatre membres du groupe qui sourient, applaudissent et lèvent la main.
Les membres du groupe Wolf Alice après l'annonce de leur victoire au prix Mercury le 20 septembre 2018 Photo: Reuters / Henry Nicholls
Agence France-Presse

Le groupe de rock Wolf Alice a déjoué les pronostics, jeudi, en remportant le prestigieux prix britannique Mercury pour son deuxième album, Visions of a Life, devant des poids lourds comme Arctic Monkeys ou Noel Gallagher.

Créé en 1992, le prix Mercury récompense le meilleur album par un artiste britannique ou irlandais. Dans le palmarès, on trouve notamment PJ Harvey, Alt-J, Portishead, Arctic Monkeys, The xx ou encore Franz Ferdinand.

« Cela représente tellement [pour le groupe] », s'est émue au micro la chanteuse de 26 ans, Ellie Rowsell, en recevant ce prix. Il s'accompagne d'une récompense de 25 000 £ (42 000 $ CA).

Aucun groupe de rock n'avait remporté ce prix depuis six ans. Un nouveau talent, Nadine Shah, avec son album pro-immigration Holiday Destination, et le groupe de jazz Sons of Kemet étaient cette année donnés favoris.

Originaire du nord de Londres, et fondé en 2010 par Ellie Rowsell et le guitariste Joff Oddie, Wolf Alice était au départ un duo folk, avant de devenir un quatuor de rockers.

Le groupe avait déjà été sélectionné une première fois au prix Mercury en 2015 pour son premier album, My Love Is Cool. Mais il avait été coiffé sur le poteau par le chanteur Benjamin Clementine.

Salué par la critique, son nouvel opus s'est classé numéro deux en Grande-Bretagne lors de sa sortie en septembre.

Ouverte par Florence and The Machine, la cérémonie, qui se déroulait au théâtre Hammersmith Apollo de Londres, s'est terminée avec une prestation très festive de Wolf Alice, sur le morceau Don't Delete the Kisses.

Musique

Arts