•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa investit 30 M$ dans l'énergie marémotrice à la baie de Fundy

Le ministre des Ressources naturelles, Amarjeet Sohi, le 20 septembre 2018 à Halifax.

Le ministre des Ressources naturelles, Amarjeet Sohi, le 20 septembre 2018 à Halifax.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Wolf

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral investit 29,8 millions de dollars dans un projet d'énergie marémotrice en Nouvelle-Écosse.

L’octroi à l'entreprise Halagonia Tidal Energy vise à soutenir un projet de système d'énergie marémotrice de neuf mégawatts associant turbines flottantes et immergées dans la baie de Fundy.

On promet la création de 120 emplois avec ce projet de 117 millions de dollars.

Une turbine marémotrice prête à être installée dans la baie de Fundy, en Nouvelle-Écosse.

Une turbine marémotrice prête à être installée dans la baie de Fundy, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Amarjeet Sohi, ministre des Ressources naturelles du Canada, a annoncé ce financement jeudi, à l’occasion de la réunion des ministres des pays du G7 qui se tient jusqu’à vendredi à Halifax.

Le ministre Sohi explique qu'il s'agit du premier projet sélectionné dans le cadre du Programme des énergies renouvelables émergentes du ministère des Ressources naturelles. D’autres annonces du genre sont à prévoir, précise-t-il.

L’un des objectifs à long terme de ce programme est d’inciter des entreprises canadiennes innovantes à commercialiser ces technologies partout dans le monde, a expliqué le ministre.

La Nouvelle-Écosse est l’endroit idéal pour déployer des technologies marémotrices, soutient le ministre Sohi, rappelant que 160 milliards de tonnes d'eau de mer arrivent dans la baie de Fundy et s’en retirent, deux fois par jour.

Simon De Pietro le 20 septembre 2018 à Halifax.

Simon De Pietro est directeur de l’entreprise irlandaise DP Energy, dont Halagonia Tidal Energy est une filiale.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Wolf

L’environnement et l’économie vont main dans la main, a affirmé M. Sohi, reprenant une idée martelée par sa collègue ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, lors d’un point de presse plus tôt dans la journée auquel il participait.

Simon De Pietro, directeur de l’entreprise irlandaise DP Energy, dont Halagonia Tidal Energy est une filiale, espère que le système générera de l’électricité dès 2020.

Cette semaine, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a de son côté donné son aval à un autre nouveau projet de production d'énergie marémotrice. Il a en effet accordé au groupe Black Rock Tidal Power d'Halifax un permis pour mettre à l’épreuve pendant six mois une hydrolienne de 280 kWh commandée à partir d’une plateforme flottante installée dans le Grand Passage, entre les îles Long et Brier, dans la baie de Fundy.

Énergies renouvelables

Économie