•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé : la forteresse libérale est-elle inébranlable?

Les pancartes des candidats Jacques LeBlanc (libéral) et Marcel Doiron (progressiste-conservateur.

Les pancartes des candidats Jacques LeBlanc (libéral) et Marcel Doiron (progressiste-conservateur.

Photo : Radio-Canada / GABRIELLE FAHMY

Radio-Canada

La circonscription de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé est une forteresse libérale au Nouveau-Brunswick. Difficile d'imaginer ce qui ferait tomber le parti de Louis J. Robichaud dans cette circonscription. Qu'à cela ne tienne, le candidat progressiste-conservateur, Marcel Doiron, ne doute pas de ses chances de l'emporter.

Un texte de Mathieu Massé

Chez les libéraux comme chez les progressistes-conservateurs, l’ambiance est bonne en fin de campagne. C’est le sprint final qui, comme chez les marathoniens, leur donne un regain d’énergie pour aller cogner à quelques portes de plus.

Marcel Doiron, candidat progressiste-conservateur, Shediac-Beaubassin-Cap-PeléAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marcel Doiron, candidat progressiste-conservateur, Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé

Photo : Radio-Canada / Mélanie Léger

Je ne pourrais pas dire combien de portes j'ai faites. Je dirais autour de 35 %. C'est beaucoup! On a fait des 10 et des 12 heures par jour à marcher des kilomètres, s'exclame le candidat progressiste-conservateur Marcel Doiron.

Même si la circonscription est libérale depuis des décennies, soit avant même sa naissance, il croit en ses chances. Je pense qu'on va gagner ça. Lundi soir, on va avoir des bonnes nouvelles puis on va gagner ça.

Jacques LeBlanc, candidat libéral, Shediac-Beaubassin-Cap-PeléAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jacques LeBlanc, candidat libéral, Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé

Photo : Radio-Canada / Mélanie Léger

Jacques LeBlanc, du Parti libéral, n’a pas l’intention de laisser Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé passer du rouge au bleu.

Le Parti libéral a toujours eu de bons candidats, il a toujours été à l’écoute des gens. Nous sommes bien rodés et bien ancrés dans la région.

Jacques LeBlanc, candidat libéral, Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé

La controverse de la plage Parlee

Les deux dernièrs étés ont été difficiles pour la plage Parlee, à Shediac. Après les révélations sur la qualité de l’eau, les dominos continuent de tomber. À l’été 2017, le nombre de visiteurs diminuait de presque 25 %. L'été qui prend fin n'a pas été celui attendu à Shediac, les touristes s'en détournant souvent au profit de la plage de l'Aboiteau à Cap-Pelé.

Pont d'entrée à la plage Parlee de Shédiac. On y voit le panneau indiquant la qualité de l'eau du jour.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un système de classification avait été taillé sur mesure pour la plage Parlee

Photo : Radio-Canada

Jacques LeBlanc affirme être conscient des investissements en infrastructure nécessaires à la plage Parlee. C'est important qu’avec les gens dans la région, on établisse un climat de confiance pour rétablir l'image de la plage. C'est quand même un bijou touristique important pour toute la région, que ce soit Cap-Pelé, Beaubassin et Shédiac.

Marcel Doiron estime qu'on aurait pas dû laisser la situation pourrir. Ça a vraiment fait du tort au tourisme. Ça n’aurait jamais dû arriver. On va travailler [là]-dessus. On va l'arranger, point final, puis après ça on va travailler sur un moyen pour ramener des touristes.

La Plage Parlee, ça aurait dû être réglé cette année!

Marcel Doiron, candidat progressiste-conservateur, Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé

Villa Providence

Un autre enjeu local est l'avenir des foyers de soins communautaires, dont la Villa Providence. Qui construira le nouveau foyer de soins de 190 lits annoncé par la province?

La Villa Providence critiquait le fait que son projet de construction d'un nouveau foyer ne pourrait pas se qualifier selon les critères de la province, car il incluait des entreprises locales qui ne répondaient pas aux exigences du gouvernement.

La Villa Providence, un foyer de soins pour personnes âgées à Shediac au Nouveau-Brunswick.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Villa Providence, un foyer de soins pour personnes âgées à Shediac au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Pour le candidat libéral, c’est bien dommage, mais la complexité de la construction de ce genre d’infrastructure nécessite des compétences bien précises.Les compagnies qui peuvent soumissionner ont soumissionné et celles qui ne peuvent pas, c’est malheureux, mais elles doivent donner la place à celles qui sont capables de faire le travail. 

Marcel Doiron, pour sa part, affirme vouloir garder la Villa Providence entre des mains acadiennes.

On apprenait à la fin du mois d’août que la Villa Providence avait finalement trouvé des partenaires provenant de l’extérieur du Nouveau-Brunswick répondant aux exigences du gouvernement.

Si on rentre nous autres, les conservateurs, la Villa Providence on va la sauver.

Shediac, avantagée?

Jacques LeBlanc est candidat pour le Parti libéral, mais il est également l’actuel maire de Shediac. Certains disent que M. LeBlanc favorise Shediac au détriment des électeurs de Beaubassin et de Cap-Pelé. Selon le candidat progressiste-conservateur, élire le maire comme député pourrait accentuer cette tendance.

Le libéral se défend bec et ongles. Il affirme, entre autres, être le seul à avoir visité les usines de transformation de poisson à Cap-Pelé. C’est dommage que les gens pensent comme ça.

Pour rassurer les citoyens de sa circonscription, il fait une promesse aux gens de l'extérieur de la ville de Shediac : Pour moi c'est une promesse que je vais avoir un bureau dans le village de Cap-Pelé pour assurer que les voix soient écoutées et avoir une bonne représentation.

Dans la circonscription de Shediac-Beaubassin-Cap Pelé, le Parti vert est représenté par Greta Doucet et le NPD par Lise Potvin, mais historiquement, ils ont toujours terminé loin derrière les candidats des deux principaux partis.

Les candidats entament le sprint final pour séduire un maximum d'électeurs avant le vote de lundi.

Avec des informations de Gabrielle Fahmy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique