•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de poissons-zèbres pour traiter le cancer chez des enfants

Trois poissons-zèbres dans l'aquarium d'un laboratoire de recherche.

Le poisson-zèbre est un organisme modèle couramment utilisé dans les laboratoires

Photo : Associated Press / Steven Senne

Radio-Canada

Dans un laboratoire de l'école de médecine de l'Université Dalhousie, à Halifax, des milliers de petits poissons détiennent peut-être la clé qui permettra de guérir des enfants atteints du cancer.

Cela peut paraître de la science-fiction, reconnaît le Dr Jason Berman, dont le laboratoire compte quelque 12 000 poissons-zèbres. Ces derniers nagent dans des aquariums superposés du plancher au plafond.

Ces petits poissons sont génétiquement semblables aux humains, explique l’hématologue-oncologue pédiatre du Centre de soins de santé IWK d’Halifax. Et cela est très important pour l’étude du cancer, qui est en réalité une maladie génétique.

Jason Berman près d'une étagère d'aquariums dans son laboratoire.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le docteur Jason Berman est hématologue-oncologue pédiatre du Centre de soins de santé IWK d’Halifax.

Photo : Radio-Canada / CBC/Carolyn Ray

Lors d’une biopsie pratiquée sur un enfant atteint d’un cancer, le Dr Berman prélève de la moelle osseuse pour la transplanter sur des poissons-zèbres. Il peut ensuite tester différents médicaments sur ces poissons, ce qui lui permet d’en savoir davantage sur la manière dont les jeunes patients pourraient réagir à leur traitement.

Les poissons-zèbres peuvent donner naissance à environ 200 larves transparentes. Les cellules cancéreuses sont colorées, ce qui permet aux scientifiques de les observer à travers l’animal.

Ces cellules cancéreuses bleu ou vert fluo grossissent et se divisent dans le poisson-zèbre, et nous pouvons suivre leur mouvement et leur comportement à l’intérieur du poisson, explique le Dr Berman.

Si le poisson-zèbre (Danio rerio) est un organisme modèle couramment employé dans les laboratoires canadiens, celui de l’Université Dalhousie est le seul dont les expériences ciblent spécifiquement la recherche sur les cancers infantiles et les maladies génétiques rares.

Les recherches du Dr Berman se concentrent sur la leucémie, les sarcomes et les neuroblastomes.

Deux étudiants devant des aquariums de poissons-zèbres.

Des étudiants aident le docteur Berman avec les poissons-zèbres du laboratoire.

Photo : Radio-Canada / CBC/Carolyn Ray

Jason Berman et son équipe doivent se conformer aux directives du comité sur le bien-être des animaux à l’Université Dalhousie afin que les tests soient effectués de manière éthique.

Ces expériences pourraient avoir un effet positif indéniable sur la manière dont le cancer est soigné chez les enfants, soutient le Dr Berman. Les poissons-zèbres réagissent très rapidement aux nouveaux traitements, souvent en à peine une semaine. Cela pourrait s’avérer très utile dans le cas de patients pour qui différents types de traitements sont envisagés.

D’après un reportage de Carolyn Ray

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Cancer