•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crystal Bastien accusée de meurtre au premier degré

Une photo de Crystal Bastien.
Crystal Bastien s'est rendue à la police. Photo: Service de police d'Ottawa
Radio-Canada

Crystal Bastien, 32 ans, est accusée du meurtre au premier degré survenu samedi au Residence Inn by Marriott au sud d'Ottawa. Faisant l'objet d'un avis de recherche, elle s'était rendue à la police.

Résidente d'Ottawa, la femme s'est rendue « sans incident » dans la soirée de mercredi, précise le communiqué du Service de police d'Ottawa (SPO).

Dans son avis de recherche de la police, Crystal Bastien était décrite comme mesurant 5 pieds 2 pouces (157 cm), et pesant 135 livres (61 kg). Elle est considérée comme violente, selon le SPO.

Son avocat Me Joe Addelman a déclaré à CBC : Le récit de la police a été jusqu'à présent incomplet. Ma cliente n'est pas une personne violente. Elle a eu de la chance de s'échapper cette nuit-là avec la vie sauve. 

Dans la soirée de samedi, Mohamad Mana, un homme de 30 ans d'Ottawa, a été retrouvé sans vie. Il avait des blessures apparentes à la tête, selon les premiers éléments de l'enquête.

Dimanche matin, le SPO a envoyé aux médias par erreur un document comportant des informations confidentielles sur cette enquête. Il a toutefois été demandé aux médias de ne pas les diffuser.

Crystal Bastien va comparaître de nouveau le 4 octobre.

Identification d'une femme

Il y a une demoiselle que l'on cherche à identifier, les enquêteurs souhaiteraient lui parler, a expliqué l'agent Charles Benoit porte-parole du SPO.

La police demande l'aide du public pour identifier une femme blonde avec une queue de cheval sortant d'une chambre du Residence Inn by Marriott dont l'image a été prise par une vidéo de surveillance. Toute personne ayant des renseignements à ce sujet peut contacter les enquêteurs au 613-236-1222, #5493.

Une femme dans un couloir d'hôtel.Agrandir l’imageLa police cherche à identifier cette femme. Photo : Courtoisie

Rapport publié par erreur

Un rapport confidentiel sur l'incident, contenant les noms des témoins et des descriptions détaillées de la scène du crime, a été envoyé par erreur par courriel à près de 200 destinataires, tôt dimanche matin.

Le Service de police d'Ottawa (SPO) a lancé une enquête interne et a demandé aux personnes qui ont reçu le rapport de le détruire ou de l'effacer.

Le commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de l'Ontario fait également enquête.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits