•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guerre commerciale de Trump : le Canada servirait de tremplin pour le homard américain en Chine

Des travailleurs dans une usine décortiquent des homards cuits
En 2017, le Canada a exporté pour plus de 200 millions de dollars de homard en Chine, et ce marché est en pleine expansion. Photo: CBC

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine fait craindre à des intervenants des pêches en Atlantique que le Canada serve de lieu de passage pour l'exportation en Chine de homards du Maine.

La Chine a imposé des droits de 25 % sur le homard américain en juillet, ce qui a pratiquement fermé son marché aux homards du Maine. Il était question des conséquences de cette mesure lors d’un forum de l’industrie du homard, mercredi, à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse.

Geoff Irvine, du Conseil canadien du homard, soupçonne que du homard du Maine passe déjà par le Canada pour être vendu en Chine. Nous croyons que s’il arrive comme étant américain, il doit être vendu comme étant américain, dit-il au sujet de ce homard.

Certains expéditeurs canadiens de homards vivants craignent de perdre par conséquent leur avantage concurrentiel en Chine, explique M. Irvine. Nous ne voulons pas cela, dit-il.

Un analyste chevronné, John Sackton, reproche à l’administration Trump d’avoir déclenché une guerre commerciale « insensée » qui nuit de toute évidence à l’industrie du homard du Maine.

Les exportations américaines de homard en Chine ont pratiquement arrêté, alors qu’elles connaissaient une croissance depuis plusieurs années, explique John Sackton, rédacteur de la publication Seafood News, du Massachusetts.

John Sackton se demande comment réagiront les douanes chinoises quand elles verront du homard américain expédié comme s’il était canadien.

Des entreprises canadiennes et américaines achètent et vendent du homard en lui faisant traverser la frontière depuis des années. Des entreprises ont des installations dans les deux pays. Du homard du Maine est souvent transformé au Canada.

Des dizaines de personnes assises à des tables rondes dans une grande salle écoutent un conférencier.Les conséquences de la guerre commerciale entre Washington et Pékin étaient le sujet en vedette à l'ouverture du forum sur le homard, à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse. Photo : CBC/Robert Short

John Sackton décrit aussi un scénario où le homard du Maine alimenterait les marchés de Montréal et de Toronto tandis que le homard des Maritimes serait exporté en Chine.

Le Canada occupe actuellement une bonne position à cause de la guerre commerciale États-Unis-Chine et du libre-échange Canada-Union européenne, estime M. Sackton. Cela fait du Canada un fournisseur de choix pour le homard en Chine et en Europe, selon lui.

Les États-Unis constituent encore le principal marché des exportateurs canadiens de homard.

Le taux de change favorable et la vigueur de l’économie américaine devraient aider les exportateurs canadiens à vendre leur homard aux États-Unis, ajoute M. Sackton, même si les entreprises du Maine offrent du homard localement au rabais pour tenter de compenser la baisse de leurs ventes en Chine.

D’après un reportage de Paul Withers

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Industrie des pêches