•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ministres de l’Environnement du G7 réunis à Halifax

Une photo d'une rencontre présidée par la ministre de l’Environnement du Canada. Sur le long de deux tables, des représentants de plusieurs pays écoutent. Des drapeaux de plusieurs pays sont suspendus.

Des représentants de plusieurs pays hors du G7 se sont aussi déplacés jusqu'à Halifax.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Des représentants de chaque pays du G7 se sont réunis à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour une réunion qui s'étend sur trois jours. Le nettoyage du plastique dans les océans était à l'ordre du jour mercredi.

Les ministres de l’Environnement, de l’Énergie et des Océans discutent, entre autres, de la possibilité de mettre en place une charte pour réguler la consommation de plastique.

Recycler le polystyrène

Une entreprise montréalaise, Pyrowave, participe justement au sommet. Elle affirme avoir trouvé un moyen de recycler le polystyrène, aussi appelé le styromousse.

Cette forme de plastique est pour l’instant impossible à recycler. Mais le fondateur de l’entreprise, Jocelyn Doucet, estime que ce matériau pourrait se retrouver dans les bacs de recyclage.

Des contenants faits de polystyrène.

Du polystyrène

Photo : Radio-Canada

Pour se faire, il lui faut du soutien financier et faire connaître son produit, avance-t-il. Il y a beaucoup d’éducation à faire. Donc, convaincre les gens qu’il y a un marché.

Nous ce que l’on dit, c’est que les technologies, elles existent. Ce n’est plus un problème technologique.

Une citation de Jocelyn Doucet, fondateur de Pyrowave

L’exemple de Nicolas Hulot

La ministre de l’Environnement du Canada, Catherine McKenna, qui présidait la réunion, a toutefois dû réagir à la démission du ministre français Nicolas Hulot, en août.

Le quotidien La Presse a publié un article mercredi où l'environnementaliste David Suzuki demande à la ministre canadienne de démissionner. Elle devrait imiter, selon lui, l’ancien ministre de l’Environnement français.

Si elle pense réellement ce qu'elle dit, Catherine McKenna devrait démissionner, a lancé David Suzuki au média montréalais.

Catherine McKenna répond aux questions des journalistes.

Catherine McKenna a répondu qu'elle travaille tous les jours pour avoir un impact sur l'environnement.

Photo : Radio-Canada

En mêlée de presse, Catherine McKenna a indiqué qu’elle comptait rester en poste.

Je vais continuer de faire ce que je fais chaque jour : travailler très fort pour démontrer que l’on peut protéger l’environnement.

Une citation de Catherine McKenna, ministre de l'Environnement du Canada

Nicolas Hulot a démissionné avec fracas pour montrer son opposition à ce qu’il qualifiait d’un manque d’engagement de la France envers l’environnement. Il avait aussi indiqué qu’il était désillusionné face aux impacts qu’il peut apporter comme ministre dans cette cause.

Des compagnies d’assurances, des représentants de grandes entreprises et des groupes environnementaux participent aussi aux discussions à Halifax.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.