•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cheminement exceptionnel pour une artiste-peintre de 10 ans

La jeune peintre Mégane Fortin avec ses toiles

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Radio-Canada

La jeune artiste-peintre de Stoneham Mégane Fortin poursuit son parcours hors du commun. Âgée de 10 ans seulement, la fillette a déjà vendu quelques toiles en Europe et verra prochainement une partie de sa collection exposée à Los Angeles.

« Je suis vraiment contente parce que je sais qu’il n’y a pas beaucoup de gens de mon âge qui font des toiles abstraites et vont avoir la chance que les toiles aillent à Los Angeles », dit Mégane Fortin.

Mégane Fortin voue une véritable passion à la peinture abstraite depuis quelques années.

« Dans mes toiles, j'aime que ce soit équilibré, qu'il y ait beaucoup de couleurs et aussi que ce soit épuré. Souvent les couleurs représentent une émotion pour moi », dit-elle.

Durant la prochaine semaine, une quinzaine de ses toiles colorées, créées aux pinceaux et au couteau, à plat sur le sol, seront présentées dans une exposition solo à Stoneham. Après cela, quelques toiles seront envoyées pour être exposées aux États-Unis.

La jeune peintre Mégane Fortin en actionAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La jeune peintre Mégane Fortin en action

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Reconnaissance artistique

L’artiste-peintre Marie-Josée Lépine, qui accompagne Mégane dans son cheminement, mentionne que le potentiel de la jeune fille, avec son style dynamique et spontané, a été rapidement reconnu par la communauté artistique.

« Mégane est une enfant, mais à mon sens, c’est déjà une artiste à part entière », dit-elle.

La fillette a déjà vendu 45 toiles, dont certaines à des collectionneurs en Europe. Le collectif international d’artistes ArtZoom lui a aussi fait une place pour lui permettre d’exposer avec des artistes renommés.

C’est un Québécois passionné d’art qui voyagera avec ses toiles à Los Angeles.

Selon Marie-Josée Lépine, les toiles de la fillette pourraient s’envoler rapidement. La demande est d’ailleurs beaucoup plus grande que ce que la fillette peut produire, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Arts