•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet en immigration du fédéral commencera en Saskatchewan

Bannière avec le logo de RIF-SK.

Le Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan RIF-SF réunira une cinquantaine de représentants d’organismes de l’échelle locale à l’échelle fédérale.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan (RIF-SK) organise un sommet sur l'établissement entre acteurs locaux et nationaux de l'immigration francophone, lundi et mardi. Le projet pilote « Initiative des communautés accueillantes » sera présenté à cette occasion.

Ce projet, lancé par le ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada (IRCC), est une première dans la province et au pays.

« [Le projet pilote] va nous permettre d’explorer de nouvelles manières de rendre nos communautés en situation minoritaire accueillantes et inclusives pour améliorer la rétention des nouveaux arrivants », explique la coordinatrice du RIF-SK, Marie Galophe.

Cette expérience, poursuit-elle, permettra aux autres communautés de décider où ce projet pourra se développer par la suite, et sous quelle forme. Elle précise que le projet sera mis en oeuvre, à terme, dans toutes les provinces hors Québec.

Dans le cadre du projet pilote « Initiative des communautés accueillantes », le RIF-SK a reçu un financement de l'IRCC pour embaucher une personne à temps plein jusqu’en 2020, annonce Marie Galophe. Ce nouvel employé aura pour mission de mettre sur pied un comité consultatif qui déterminera les modalités de la mise en oeuvre de l’initiative.

Lors de ce sommet, l'IRCC présentera également sa vision pour le parcours d’intégration francophone et discutera de l’appui aux organismes qui aident les immigrants francophones à s’établir. Les participants prépareront également la mise en oeuvre du plan d'action pour les langues officielles 2018-2023.

La « force de frappe » du RIF-SK

« On a bénéficié de la force de frappe du réseau pour arriver à mobiliser de petits acteurs, des acteurs qu’on a tendance parfois à oublier ou qui n’ont pas forcément les moyens de participer à ce genre d’activités », déclare la coordinatrice du RIF-SK, Marie Galophe.

Celle-ci précise qu’une cinquantaine de représentants d’organismes de l’échelle locale à l’échelle nationale se rencontreront la semaine prochaine à la Cité universitaire francophone de l’Université de Regina.

Ce sommet fait suite à une première rencontre entre le RIF-SK et le gouvernement fédéral, en juin dernier, pour commencer à réfléchir sur les questions entourant l'immigration francophone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Francophonie