•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée mouvementée à Wall Street pour une société canadienne liée au cannabis

Une main tient une feuille de marijuana dans une serre où poussent des plants de cannabis.
Du cannabis dans une serre. Photo: iStock / OpenRangeStock
Presse canadienne

L'action du producteur de cannabis Tilray a connu mercredi une séance mouvementée – bondissant de plus de 90 % avant de retraiter en territoire négatif, pour ensuite rebondir – au lendemain de l'obtention d'une approbation pour l'exportation de cannabis médicinal du Canada vers les États-Unis dans le cadre d'un essai clinique.

Le titre a clôturé à plus de 214 $ US sur le NASDAQ, en hausse de 38 %, après que les transactions sur l'action eurent été suspendues à cinq reprises dans un intervalle d'une heure.

L'action de l'entreprise établie à Nanaimo, en Colombie-Britannique, avait pris 30 % la veille, après qu'elle a annoncé avoir obtenu le feu vert de la Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis pour exporter du cannabis sous forme de gélules et le livrer à un chercheur universitaire aux États-Unis, où la drogue est toujours illégale au niveau fédéral.

Tilray enverra à l'Université de Californie, à San Diego, des capsules contenant deux ingrédients actifs – le cannabidiol et le tétrahydrocannabinol, mieux connus sous le nom de CBD et de TH – extraits de la plante du cannabis. Ces capsules seront utilisées dans un essai clinique comme traitement potentiel pour le tremblement essentiel, un trouble neurologique qui entraîne des tremblements incontrôlables.

Les essais devraient commencer en 2019 et se poursuivre pendant un an.

Brendan Kennedy, PDG et fondateur de Tilray Inc. de la Colombie-Britannique, un important producteur canadien de marijuana, pose à côté du logo de son entreprise au Nasdaq, où son premier appel public à l'épargne (TLRY) a ouvert ses portes, le jeudi 19 juillet 2018, à New York. Brendan Kennedy, PDG et fondateur de Tilray Inc. Photo : Associated Press / Bebeto Matthews

En plus d'être positif pour le secteur, l'essai clinique soutient les perspectives du cannabis médicinal de Tilray, qui livre une concurrence acharnée à Canopy Growth, une société ontarienne de Smiths Falls, dans une course à la propriété intellectuelle, a observé Vivien Azer, analyste chez Cowen.

« Les nouvelles sont positives à la fois pour Tilray et pour l'ensemble du marché du cannabis, alors que des applications médicales supplémentaires et un soutien gouvernemental amélioré ajoutent un autre domino à la légalisation future aux États-Unis », a-t-elle fait valoir mardi.

Le cannabis est légalisé dans plusieurs États à des fins récréatives et médicinales, mais il reste illégal en vertu de la loi fédérale américaine.

L'action de Tilray a grimpé de plus de 230 $ US tôt dans la séance de négociation de mercredi, mais elle s'est rapidement mise à reculer.

Toutefois, en fin d'après-midi, le titre a bondi à 300 $ US, en hausse de 94 % par rapport à sa précédente clôture de 154,98 $ US. Environ une heure plus tard, le cours de l'action avait retraité à 151,40 $ US, avant de clôturer à 214,06 $ US, en hausse de 38,12 %. Les transactions sur l'action ont été suspendues cinq fois entre 14 h 52 et 15 h 48 – chaque fois en raison de la volatilité.

Tilray a complété son premier appel public à l'épargne en juillet et son cours d'entrée en Bourse avait été de 17 $ US.

À la clôture des marchés mercredi, la valeur boursière du producteur autorisé était d'environ 19,9 milliards de dollars américains.

Canopy Growth, qui était la plus grande société de cannabis au chapitre de la valeur boursière jusqu'à ce que Tilray la dépasse cette semaine, avait une valeur boursière de 11,28 milliards de dollars américains sur le NASDAQ, mercredi.

Investissement

Économie