•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les aînés francophones plaident pour de meilleurs soins à domicile

Une infirmière tient dans ses mains celles d'une patiente

L'Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick rappelle aux candidats que la question des soins à domicile est prioritaire pour les personnes âgées.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un représentant des aînés francophones du Nouveau-Brunswick déplore le peu d'attention accordée aux dossiers touchant les personnes âgées durant la campagne électorale, en particulier les soins à domicile.

Il ne suffit pas de promettre plus de foyers soins pour répondre aux attentes de cette population, selon Jean-Luc Bélanger, directeur général intérimaire de l'Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick.

Il y a aussi toute la question du soutien à domicile, toute la question des travailleurs, toutes les conditions des travailleurs. Ce n’est pas juste la question des salaires. Oui, les salaires sont importants. Il y a aussi les conditions de travail des préposés. Ça, on le sait ça fait plusieurs années dans tout ce domaine-là et on n’a pas apporté les corrections, explique Jean-Luc Bélanger.

Les chefs des partis politiques ont promis diverses mesures pour aider les personnes âgées à vivre chez elles le plus longtemps possible et améliorer les services à celles qui vivent dans les foyers de soins.

Les promesses électorales faites jusqu’à présent laissent sur sa faim l'Association francophone des aînés. Les partis ont raté une occasion d’annoncer un véritable plan de recrutement de préposés aux soins, selon M. Bélanger.

Là, on parle de préposés, mais les préposés ne sont pas là. La question de la relève n’est pas là. On propose de construire des choses, de faire des choses, et les gens sont surmenés, ceux qui sont là maintenant. Donc, tous ces facteurs-là, on dirait qu’on semble prendre nos aînés comme acquis. Les partis politiques : “Ah, ils vont voter pour nous autres pareil”. Mais nos aînés, on espère qu’ils vont s’éveiller, lance Jean-Luc Bélanger.

L'Association francophone des aînés recommande à ses membres de se renseigner sur la plateforme électorale des tiers partis, ajoute M. Bélanger

Je leur dis : “Regardez aussi les tiers partis. Ils ont de bonnes plateformes, des plateformes intéressantes.” On sait que ça va être un des deux partis qui va entrer au pouvoir, mais si on avait la balance du pouvoir il n’y aurait point de négociation et de compromis à faire, avec les tiers partis. On espère que les gens vont être ouverts à ce phénomène-là, conclut Jean-Luc Bélanger.

Sondage sur les élections provinciales 2018

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale