•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chien de garde représentera le Canada aux Oscars

Thédore Pellerin dans <i>Chien de garde</i>, de Sophie Dupuis
Thédore Pellerin dans Chien de garde, de Sophie Dupuis Photo: Babas Photography via Axia Films

Chien de garde, de Sophie Dupuis, représentera le Canada dans la course à l'Oscar du meilleur long métrage en langue étrangère, a dévoilé mercredi Téléfilm Canada.

Le film est en compétition contre des dizaines d'œuvres qui ont l'espoir d'obtenir une nomination à la 91e cérémonie des Oscars, qui se tiendra le 24 février, à Hollywood.

Chien de garde suit deux frères issus d'un milieu modeste à Verdun. L'aîné est calme et réfléchi, tandis que le plus jeune semble toujours sur le point de basculer dans la violence. De mauvaises fréquentations et des problèmes familiaux amènent peu à peu le premier face à un choix susceptible de bouleverser sa vie comme celle des siens.

Le choix du film représentant le Canada aux Oscars est revenu à un comité représentant les principaux organismes gouvernementaux et associations de l'industrie cinématographique du pays. Ces 24 délégués ont procédé aux délibérations le matin même de l'annonce.

Sophie Dupuis était présente au moment où la bonne nouvelle a été dévoilée, comme le montre la photo publiée par Téléfilm Canada sur Twitter. On y voit la cinéaste originaire de Val-d'Or tout sourire.

Chaque pays a jusqu'au 1er octobre pour désigner la production qui le représentera dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, puis l'Académie des arts et des sciences du cinéma procédera à deux vagues de votes pour finalement retenir cinq finalistes. Pour être admissible, un film doit avoir été produit à l'extérieur des États-Unis, et ses dialogues doivent principalement se dérouler dans une autre langue que l'anglais.

Qui sont les principaux concurrents?

  • Mexique : Roma, d'Alfonso Cuarón (Lion d'or à la Mostra de Venise)
  • Japon : Une affaire de famille, de Hirokazu Kore-eda (Palme d'or au Festival de Cannes)
  • Liban : Capernaüm, de Nadine Labaki (Prix du jury au Festival de Cannes)
  • Belgique : Girl, de Lukas Dhont (Caméra d'or au Festival de Cannes)

Où en est le Canada?

L'an dernier, Hochelaga, terre des âmes, de François Girard, avait été choisi pour représenter le Canada, mais ne s'était pas hissé parmi les cinq films nommés. C'est le réalisateur chilien Sebastián Lelio qui a remporté l'Oscar au dernier gala avec Une femme fantastique.

Le réalisateur chilien Sebastián Lelio brandit son trophée sur la scène des Oscars 2018 tandis que quatre membres de son équipe l'applaudissent en arrière.Le réalisateur chilien Sebastián Lelio sur la scène des Oscars 2018 après la victoire d'Une femme fantastique dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Photo : Getty Images / Kevin Winter

Les plus récents films canadiens à s'être trouvés parmi les nommés sont Incendies, de Denis Villeneuve (2011), Monsieur Lazhar, de Philippe Falardeau (2012), et Rebelle, de Kim Nguyen (2013). Le dernier Oscar remis à un réalisateur canadien pour le meilleur film en langue étrangère demeure Denys Arcand pour Les invasions barbares en 2004.

Avec les informations de La Presse canadienne

Cinéma

Arts