•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pancarte criblée de balles : un suspect arrêté

De petites balles sont visibles sur la pancarte d'Ali Dahan.
De petites balles sont visibles sur la pancarte d'Ali Dahan. Photo: Le candidat Ali Dahan
Radio-Canada

Un suspect de 26 ans sera accusé de méfait sur un document électoral et d'avoir utilisé avec négligence une arme à feu, en lien avec un acte de vandalisme commis sur la pancarte d'un candidat indépendant dans le secteur de Sainte-Foy.

Le jeune homme originaire de Québec s’est livré lui-même à la police mardi soir. Une carabine de type airsoft, quatre chargeurs, des projectiles ainsi que des accessoires ont été saisis à son domicile.

Ali Dahan, candidat indépendant dans le comté de Jean-Talon, avait porté plainte au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), lundi, après avoir constaté qu'une de ses pancartes électorales avait été criblée de balles de plastique.

La pancarte endommagée était affichée à l’entrée du parc Saint-Benoît, sur le chemin Sainte-Foy.

Le suspect a été libéré par promesse à comparaître assujettie de conditions.

Pas un crime haineux

Le SPVQ confirme que ce méfait n’est aucunement lié à un crime à caractère haineux, ce que craignait initialement Ali Dahan, originaire de Djibouti.

De nombreuses pancartes ont été vandalisées à Québec depuis le début de la campagne électorale.

Des panneaux du Parti libéral du Québec, de Québec solidaire, de la Coalition avenir Québec et du Parti québécois, notamment, ont été la cible d’actes de vandalisme.

Québec

Justice et faits divers