•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un conseil municipal renouvelé à Vancouver

Vue de l'Hôtel de ville de Vancouver avec, en avant-plan, le nom de l'édifice
La composition du conseil municipal de Vancouver sera complètement différente au lendemain de l'élection du 20 octobre. Photo: Radio-Canada / Peter Scobie
Radio-Canada

Mardi et mercredi, le conseil municipal de Vancouver tient ses dernières séances avant la campagne électorale qui sera déclenchée jeudi. Le conseil risque de changer d'allure complètement au lendemain des élections du 20 octobre.

Un texte de Timothé Matte-Bergeron

Le maire sortant, Gregor Robertson, ne se représente pas, et seulement trois conseillers municipaux sur dix cherchent à être réélus comme conseillers. Adrienne Carr, du Parti vert, Melissa De Genova, de la Non-Partisan Association (NPA) et Heather Deal, de Vision Vancouver, seront dans la course à partir de jeudi.

En tout, 71 candidats sont sur la ligne de départ pour un poste de conseiller municipal.

Aucun candidat à la mairie pour Vision Vancouver

Et s’il y a 21 candidats à la mairie, aucun ne représente Vision Vancouver, le parti du maire sortant Gregor Robertson, depuis que Ian Campbell a renoncé à se présenter la semaine dernière.

La formation politique n’a pas encore décidé si elle appuierait l’un des autres candidats, mais dans un communiqué, elle affirme évaluer la possibilité d’appuyer, soit l’ancien député du NPD Kennedy Stewart, soit Shauna Sylvester, deux candidats indépendants qui « partagent les valeurs progressistes » du parti.

Quel ratio élu-citoyens, à Vancouver?

Avec ses 650 000 habitants, Vancouver, qui compte un maire et 10 conseillers municipaux, compte un élu pour 59 000 habitants.

C’est comparable à Toronto, avant la réforme voulue par le premier ministre de l’Ontario Doug Ford. Les 47 élus municipaux de la ville ontarienne représentent chacun en moyenne 56 900 habitants.

Montréal compte 16 500 habitants par élu. À Québec, il y a 24 500 résidents par représentant.

Environnement, sans-abri, logement : le bilan du maire Robertson

Pour la chroniqueuse spécialiste des affaires municipales, Frances Bula, l’administration sortante a un bon nombre de réalisations à son actif, notamment sur le plan environnemental avec l’expansion du réseau cyclable.

Et bien que les sans-abri soient toujours nombreux à Vancouver, la ville n’est pas restée les bras croisés à ce sujet, selon elle.

On a créé beaucoup de bâtiments pour les loger : pas suffisamment, mais plus que n’importe quel autre conseil.

Frances Bula

Enfin, Frances Bula affirme que les gens sous-estiment ce que la ville a accompli en matière d’accès au logement : « Ce n’est pas assez pour beaucoup de monde, mais ce conseil a mis des millions de dollars dans des fonds pour le logement abordable. »

Pour la campagne électorale, c’est d’ailleurs cet enjeu du logement abordable qui risque de dominer, avance Mme Bula. « C’est la grande question dans beaucoup de municipalités de la région », déclare-t-elle.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale