•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le processus de consultation sur la chasse au phoque gris de l'île Brion commence

L'île Brion aux  îles-de-la-Madeleine

L'île Brion aux îles-de-la-Madeleine

Photo : Courtoisie Jonathan Lapierre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) entame mardi une consultation sur la possibilité de moduler le statut de réserve écologique de l'île Brion, ce qui autoriserait la chasse aux phoques gris dans certaines parties de l'île.

Un texte de Joane Bérubé

Le BAPE entendra les doléances des Madelinots et des groupes interpellés par le sujet à compter du mardi 2 octobre, à Cap-aux-Meules. Les gens intéressés ont jusqu’au 19 octobre pour déposer un mémoire.

Concrètement les commissaires pourraient modifier les limites de la réserve écologique et changer le statut de protection des zones de plage.

Au printemps 2017, plus de 1600 Madelinots avaient signé une pétition pour demander à Québec un plan et un investissement pour remettre en état la réserve écologique de l'île Brion.

La pétition demandait aussi la permission de chasser le phoque sur l'île, malgré son statut de réserve écologique.

Québec a répondu aux demandes des Madelinots en donnant au BAPE le présent mandat. Le gouvernement a aussi accepté de financer la construction d’un nouveau pavillon d'accueil. Le ministère de l’Environnement et du Développement durable s’est aussi engagé à mettre à jour la signalisation des sentiers, à évaluer les besoins relatifs à leur réfection et à relancer le programme éducatif de l'île afin de rouvrir la réserve au public.

Un comité de gestion formé de représentants du gouvernement et d'intervenants locaux devrait aussi être formé.

L'île Brion aux  îles-de-la-MadeleineAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'île Brion aux îles-de-la-Madeleine

Photo : Courtoisie Jonathan Lapierre

La population de phoques gris est en croissance dans le golfe. Depuis quelques années, un troupeau a trouvé refuge sur les plages de l’île Brion.

Les Madelinots font valoir que cette présence de plus en plus importante nuit au développement des pêcheries.

De plus, l’autorisation d’une chasse sur les plages de l’île Brion permettrait de stabiliser l’approvisionnement de l’usine de transformation Total Océan, qui doit produire des oméga-3 à partir d’huile de phoque gris.

Le mandat du BAPE s'étalera du 18 septembre au 21 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !