•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les classes végétalisées poussent à Québec

Une enseignante avec ses élèves dans une classe végétalisée

Une classe végétalisée à l'école Marguerite-Bourgeois, à Québec.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Radio-Canada

Les enseignants de cinq écoles primaires situées dans les quartiers centraux de Québec peuvent désormais faire la classe en plein air grâce aux classes végétalisées, un concept qui se popularise et permet aux élèves de mieux se concentrer lors des journées chaudes.

Un texte de Charles D’Amboise

Le projet, initié par Nature Québec, vise à donner un peu d’air aux populations les plus vulnérables aux îlots de chaleur.

« Là-dedans, ce sont beaucoup les quartiers centraux : Saint-Sauveur, Saint-Roch, même Limoilou. […] En priorité, ce qu’on veut, c’est de démontrer les bienfaits des îlots de fraîcheur », indique Cyril Frazao, coordonnateur du programme Milieux de vie en santé de Nature Québec.

Écoles touchées par le projet :

  • École Saint-Fidèle
  • École Marguerite-Bourgeoys
  • École Sacré-Coeur
  • École des Berges
  • École des Jeunes-du-Monde

Ces classes en plein air prennent ainsi la forme d’un mini-amphithéâtre. « On prend du mobilier urbain [qu’on installe] dans la partie la plus ombragée de la cour d’école », poursuit M. Frazao.

On va regarder où se trouvent les arbres matures pour que les enfants comprennent l’importance de conserver ces arbres-là qui ont pris plus de 50 ans à pousser.

Cyril Frazao, coordonnateur du programme Milieux de vie en santé de Nature Québec

Qui plus est, les élèves participent à la conception des espaces de classe en plein air en s’initiant au jardinage. « Certains parents viennent donner des végétaux », souligne M. Frazao.

De jeunes étudiants assistent à leurs cours à l’extérieur

Un projet de classes extérieures végétalisées dans différentes écoles primaires de la région de Québec.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Laurence Goyette-Grenier, qui enseigne en 4e année à l'école Marguerite-Bourgeoys, est ravie de ce nouvel aménagement.

« On peut faire des trucs plus dynamiques comme une chasse aux trésors dans la cour. On peut se lancer les ballons et répondre à deux questions. On a plus d'espace pour faire ce type d'activités-là », souligne-t-elle.

Une norme?

Selon Cyril Frazao, le ministère de l’Éducation doit multiplier les classes végétalisées au Québec.

« On n’a pas le choix aujourd’hui, dans un contexte de changements climatiques, de penser à un meilleur aménagement, spécifiquement pour les communautés vulnérables », indique-t-il.

Cyril Frazao

Cyril Frazao, coordonnateur du programme Milieux de vie en santé de Nature Québec.

Photo : Radio-Canada

Au printemps, Nature Québec prévoit l'aménagement d'une 6e classe végétalisée à l’école Saint-Malo, dans le quartier Saint-Sauveur.

Québec

Environnement