•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Quand le plongeur Alexandre Despatie s’est hissé au sommet pour la première fois

    Montréal ce soir, 21 septembre 1998

    Il y a 20 ans, un athlète de 13 ans devient le plus jeune médaillé d'or canadien aux Jeux du Commonwealth. Le plongeur Alexandre Despatie remporte la compétition sur tremplin de dix mètres. Sa première victoire sur la scène internationale le propulse au sommet. Plongez dans ce moment sportif marquant.

    Au bulletin de nouvelles Montréal ce soir du 21 septembre 1998, le journaliste Irois Léger présente la victoire d’Alexandre Despatie. L’adolescent de Montréal vient de se hisser au sommet du podium à l’épreuve du tremplin de dix mètres. Et ce, à sa plus grande surprise.

    Cette année-là, les Jeux du Commonwealth ont lieu à Kuala Lumpur en Malaisie, une première édition à se tenir sur le continent asiatique. Il s’agit d’une rencontre sportive entre 53 États. La compétition se joue dans plusieurs sports, dont le plongeon.

    Du haut de ses 13 ans, Alexandre Despatie y affronte des athlètes plus âgés que lui, et d’un calibre qu’il juge de prime abord supérieur au sien.

    J’avais vu les autres plongeurs, et je savais que c’était du haut calibre. Ce n’est pas des compétitions nationales. C’est vraiment du haut calibre, et moi, je ne pensais pas que je serais au même calibre que ces plongeurs-là.

    Mais comme son entraîneur César Henderson l’indique, le plongeur se donne à 100 % au plongeon. Et ses années de travail, de dévouement et de discipline ont raison de la compétition.

    Lorsqu’il ressort de l’eau, l’émotion est au rendez-vous. Alexandre Despatie ne peut retenir ses larmes en réalisant la performance qu’il vient d’accomplir. Il avouera plus tard qu’il s’agit de la seule fois où il a pleuré pendant une compétition.

    Il devient instantanément la coqueluche des gens qui le côtoient et surtout des médias québécois. Son exploit à Kuala Lumpur le place sur la première page des journaux à travers le pays.

    Une attention médiatique qu’il n’apprécie pas beaucoup au début, mais qu’il comprend.

    À son retour de Malaisie, le grand espoir canadien en plongeon est accueilli en triomphe. Et la pression monte pour sa possible participation aux Jeux olympiques de Sydney.

    Mais il ne se laisse pas atteindre.

    C’est ce qu’il explique à la journaliste Pascale Nadeau qui rencontre le jeune champion au bulletin de nouvelles Montréal ce soir du 22 septembre 1998. Dans ses propres mots et avec beaucoup d’humilité, il décrit une expérience émotive et difficile qui a changé sa vie.

    Sa première compétition internationale propulse Alexandre Despatie au sommet de la discipline sportive, où il se classe parmi les plus grands en peu de temps.

    À cette première médaille aux Jeux du Commonwealth s’ajouteront dix autres dans les jeux subséquents.

    Il décrochera plus de 50 médailles d'or au cours de sa carrière et participera à quatre Jeux olympiques. Il sera également couronné champion du monde à trois reprises.

    Il met fin à sa carrière fulgurante en annonçant sa retraite du plongeon en juin 2013.

    En bref : Alexandre Despatie

    • Il est né le 8 juin 1985 à Laval (Québec).
    • Il participe aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, d’Athènes en 2004, de Beijing en 2008 et de Londres en 2012.
    • En 2005, il devient champion du monde aux trois épreuves de plongeon; une première mondiale.
    • Il décroche un rôle dans le film À vos marques... party! du réalisateur québécois Frédérik D'Amour en 2007.
    • Après sa retraite du plongeon, il se tourne vers la télévision et le cinéma.
    Encore plus de nos archives

    Archives

    Sports