•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Passion et technique, deux éléments essentiels de la course à pied

    M. Martineau, un joggeur de 84 ans, court sur un sentier dans un parc de Montréal.
    La course à pied requiert de la passion, de l’endurance et surtout de bonnes techniques pour éviter les blessures. Photo: Radio-Canada / Reportage de l'émission Les Coqueluches du 6 septembre 1974
    Radio-Canada

    Plusieurs milliers de coureurs envahiront les rues de Montréal dans les prochains jours pour participer à la Série des Marathons Rock 'n' Roll. Pour relever ce défi, il faut à la fois de la passion, de l'endurance et surtout de bonnes techniques pour éviter les blessures. Voici quelques conseils de course prodigués dans les années 1970 et 1990.

    La passion de la course, M. Martineau l’a depuis qu’il a quatre ans. Lorsqu’il se fait interviewer par les journalistes Gaston L’Heureux et Guy Boucher à l’émission Les Coqueluches du 6 septembre 1974, cela fait donc 80 ans qu’il court… quasiment tous les jours.

    Et ce ne sont pas de petites distances qu’il effectue. Depuis la tendre enfance, il court entre 6 et 10 milles par jour (entre environ 9 et 16 kilomètres).

    Lorsqu’il parle de ce qui le motive à courir ainsi tous les jours, il explique : « J’aimais mieux courir que marcher, ça me fatiguait moins ».

    Le coureur amateur suggère toutefois, pour ceux qui souhaitent commencer la course, de ne pas se donner un trop gros défi dès le début. Il faut commencer doucement en parcourant d’abord un ou deux milles.

    Ce à quoi la chroniqueuse Louise Poirier acquiesce. Dans son reportage à l’émission SRC Bonjour du 5 mai 1992, elle ajoute qu’il vaut mieux commencer « très lentement » lorsqu’on se met à la course à pied.

    Avant d’entreprendre la course d’endurance et de longue distance, il est nécessaire de connaître les bonnes techniques afin d’éviter de se blesser.

    Voici quelques-uns de ses conseils sur l’habillement et les techniques de course :

    • Porter des chaussures de jogging dotées de semelles épaisses pour amortir les chocs;
    • Prendre cinq minutes pour bien s’étirer avant de s’élancer;
    • Maintenir un rythme qui permet de parler en joggant;
    • Poser le pied à plat au sol, en allant du talon vers les orteils.

    Ne cherchez pas à imiter personne. Jogger, c’est un mouvement naturel et chacun a son style. Gardez le corps droit avec le regard à une dizaine de mètres devant soi.

    Le marathon de Montréal change de parcours cette année. Il invitera les participants à sillonner les rues de Ville-Marie, du Sud-Ouest, du Plateau-Mont-Royal et de Rosemont–La-Petite-Patrie.

    Une expérience sportive qui devrait enchanter les passionnés et qui se fera, souhaitons-le, sans blessures.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Sports