•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Muskrat Falls : la commission d'enquête débute au Labrador

Le juge Richard LeBlanc converse avec deux manifestants devant le Centre Lawrence O'Brien, le 17 septembre 2018 à Happy Valley-Goose Bay, au Labrador.
Le juge Richard LeBlanc s'arrête pour saluer des manifestants devant le Centre Lawrence O'Brien, lundi à Happy Valley-Goose Bay, au Labrador. Photo: Terry Roberts/CBC

La construction du mégaprojet hydroélectrique Muskrat Falls n'est pas encore complétée, mais déjà une commission pour enquêter sur le dépassement de ses coûts a débuté lundi matin à Happy Valley-Goose Bay, au Labrador.

Qualifié par le premier ministre libéral Dwight Ball de plus grosse erreur fiscale de l'histoire de la province, le projet a coûté jusqu'à présent 12,7 milliards de dollars, le double de ce qui était initialement prévu.

La commission d'enquête s'échelonnera sur un an. Près de deux millions et demi de documents seront examinés et plus d'une centaine de personnes seront appelées à témoigner.

Lundi matin, la première personne appelée à la barre des témoins était Bent Flyvbjerg, un économiste de l’Université d’Oxford spécialiste de la gestion de mégaprojets.

Bent Flyvbjerg.L'économiste Bent Flyvbjerg est expert en grands projets. Photo : Terry Roberts/CBC

Dans sa présentation, il a expliqué à quel point il est fréquent qu'il y ait des dépassements de coûts dans la construction de barrages hydroélectriques.

Après les projets nucléaires, les projets hydroélectriques sont les plus risqués en matière de dépassement de coûts et de délais de construction, a expliqué M. Flyvbjerg. Un examen de 274 projets hydroélectriques d’envergure similaire dans le monde révèle des dépassements de coûts dans 96 % des cas, dit-il.

Le juge Richard LeBlanc et les divers intervenants à la commission d'enquête sont assis à des tables placées sur une scène.Agrandir l’imageDébuts des travaux de la commission d'enquête sur Muskrat Falls, le 17 septembre 2018 à Happy Valley-Goose Bay au Labrador. Photo : Terry Roberts/CBC

L’enquête indépendante est présidée par le juge Richard LeBlanc de la Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador.

La première partie de l’enquête, qui doit se dérouler jusqu’à la mi-décembre, s’attardera aux événements survenus avant que le gouvernement provincial donne officiellement le feu vert au projet à la fin de 2012.

La commission se penchera aussi sur la décision de soustraire Muskrat Falls à la surveillance de la Régie des services publics. Plus tôt ce mois-ci, la Régie a été ramenée dans le processus par le gouvernement, dans ses efforts d'empêcher la facture d'électricité des clients de la province de doubler. Les tarifs d’électricité atteindront 22,89 cents par kilowattheure en 2021 si rien n’est fait, selon les estimations.

Chantier Muskrat Falls.Le mégaprojet hydroélectrique Muskrat Falls coûte beaucoup plus cher que prévu. Photo : Nalcor Energy

Le chef de la direction de la société d’énergie Nalcor, Stan Marshall, sera au nombre des premières personnes à témoigner, de même que son prédécesseur Ed Martin.

Deux anciens premiers ministres témoigneront

La commission entendra aussi éventuellement les anciens premiers ministres conservateurs Danny Williams et Kathy Dunderdale. Le projet est largement l’héritage de Danny Williams, mais il a été officiellement approuvé après son départ de la vie politique, sous l’administration de Kathy Dunderdale.

M. Williams dit que l’enquête est la bienvenue. Il continue d’approuver le projet, malgré les importants dépassements de coûts, et maintient qu’il s’agira d’un atout pour la province qui finira par valoir plus que les sommes investies.

Trois manifestants tiennent des affiches devant la porte du centre où se tiennent les audiences.Agrandir l’imageDes manifestants devant le Centre Lawrence O'Brien, au premier jour de la commission d'enquête sur Muskrat Falls, le 17 septembre 2018 à Happy Valley-Goose Bay au Labrador. Photo : Terry Roberts/CBC

Les audiences de la commission se déroulent jusqu’au 27 septembre au Centre Lawrence O’Brien, à Happy Valley-Goose Bay. Elles se poursuivront du 1er octobre au 14 décembre à Saint-Jean de Terre-Neuve.

Avec les informations de Marie Isabelle Rochon

Terre-Neuve-et-Labrador

Énergie