•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour de la messe en latin à Matane?

Centre ville, Matane

Matane

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Radio-Canada

Un groupe catholique ultra-conservateur pourrait occuper l'église Saint-Jérôme de Matane, qui est menacée de fermeture.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

La Fraternité sacerdotale Saint-Pierre (FSSP) a été approché par un groupe de citoyens de Matane qui souhaite éviter la fermeture du bâtiment. La Fabrique Coeur-Immaculé-de-Marie a annoncé que la dernière messe serait célébrée le 7 octobre.

Joint au téléphone, un responsable de la FSSP a confirmé que l'église Saint-Jérôme pourrait constituer une option intéressante. Par contre, rien ne pourra se faire sans la permission de l'Archevêque de Rimouski, Monseigneur Denis Grondin.

Cette fraternité est présente dans une vingtaine de pays et célèbre la messe en latin, dos aux fidèles, dans plus de 200 églises dans le monde, dont l'église Saint-Zéphirin-de-Stadacona, à Québec.

Ses membres sont hostiles aux changements apportés par le concile de Vatican II en 1963. Ils prônent des valeurs traditionnelles et conservatrices, entre autres concernant l'homosexualité et la place des femmes.

À cet égard, on peut lire sur le site web de la FSSP de Québec que le Cercle des Gentlemen catholiques tient des rencontres, essentiellement masculines, à l'église Saint-Zéphirin. Dans une invitation publiée en 2015, il est écrit que l'intrusion des filles dans le sanctuaire n'a fait qu'accroitre le désintérêt de la gente masculine pour le service liturgique.

On y lit aussi qu'il convient aux hommes de remettre à l'honneur la pratique de vertus essentiellement masculines en vue d'exercer un authentique leadership dans l'Église.

Pour le spécialiste des nouvelles formes religieuses, Alain Bouchard, les valeurs véhiculées par la Fraternité sacedotale Saint-Pierre se rapprochent du Québec des années 1940 et 1950.

Si on avait à mettre une échelle d'intensité et de rapport à la tradition, on pourrait parler d'ultra-conservatisme.

Alain Bouchard, coordonnateur, Centre de ressources et d'observation de l'innovation religieuse, Université Laval

Alain Bouchard observe que les groupes conservateurs sont ceux qui obtiennent le plus de succès actuellement au sein de l'Église catholique.

Cette structure là est réconfortante pour certains, donc ils vont avoir tendance à laisser leur emploi ou quitter leur patelin pour se rapprocher de l'environnement de ce groupe là.

Alain Bouchard, coordonnateur, Centre de ressources et d'observation de l'innovation religieuse, Université Laval
L'archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin

L'archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin

Photo : Radio-Canada

Monseigneur Grondin a refusé nos demandes d'entrevues et n'a pas voulu indiquer si l'option de céder la gestion de l'église à une fraternité constituait une option valable.

La Ville de Matane ne chauffera pas l'église cet hiver

L'hôtel de ville de Matane

L'hôtel de ville de Matane

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Récemment, la Fabrique Coeur-immaculé-de-Marie a demandé à la Ville de Matane de payer les coûts de chauffage de l'église pendant l'hiver. L'objectif est que le bâtiment ne se détériore pas pendant que la Ville étudie la possibilité d'y aménager une salle de spectacle, ou tout autre projet.

Le maire Jérôme Landry a rapidement fermé la porte à une implication financière de la Ville.

On n'est pas propriétaire donc ce serait difficile de payer le chauffage.

Jérôme Landry, maire de Matane

Le maire souhaite que la Fabrique maintienne un minimum de chauffage cet hiver et espère qu'un projet permette de sauver le bâtiment bientôt. La Ville pousuit sa réflexion quant à la possibilité de convertir la plus vieille église de Matane en salle de spectacle, comme le souhaite la Fabrique.

Bas-Saint-Laurent

Croyances et religions