•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plan B, District 31, Unité 9 et Lâcher prise récompensées au 33e gala des Gémeaux

L'auteur de la série <em>District 31</em>, Luc Dionne, entouré de la productrice Fabienne Larouche et d'acteurs de l'émission.

L'auteur de la série District 31, Luc Dionne, entouré de la productrice Fabienne Larouche et d'acteurs de l'émission.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La télévision québécoise était à l'honneur dimanche soir lors du 33e gala des prix Gémeaux. Plan B a été sacrée meilleure série dramatique alors que d'autres fictions ont su tirer leur épingle du jeu.

Outre sa victoire dans la dernière catégorie de la soirée, Plan B s'est également distinguée grâce à Magalie Lépine-Blondeau. Celle-ci a créé la première surprise du gala, dans la catégorie du meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique. Beaucoup pariaient sur Ludivine Reding (Fugueuse). C'est finalement celle qui interprète la violoncelliste Évelyne Lalonde qui a remporté le prix. « C'est vraiment galvanisant d'être reconnue par ses pairs », a déclaré l'actrice, très émue.

Magalie Lépine-Blondeau a remporté le prix du meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique pour <em>Plan B</em>.

Magalie Lépine-Blondeau a remporté le prix du meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique pour Plan B.

Photo : Radio-Canada

Autre gagnant peut-être inattendu : Unité 9, qui a remporté le prix Gémeaux de la meilleure série dramatique annuelle, et donc préférée à District 31. Entourée de toute son équipe, la productrice Fabienne Larouche a dédié le trophée aux femmes qui se trouvent actuellement en prison et qui tentent de se reconstruire.

District 31 a pris sa revanche en récoltant le prix du public. La série écrite par Luc Dionne a été préférée à Fugueuse, O' ou encore Hubert et Fanny. La fiction policière diffusée à Radio-Canada a également permis à Vincent-Guillaume Otis de décrocher le prix Gémeaux du meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle pour son interprétation du sergent-détective Bissonnette.

L'acteur Vincent-Guillaume Otis a remporté le prix du meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle pour <em>District 31</em>.

L'acteur Vincent-Guillaume Otis a remporté le prix du meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle pour District 31.

Photo : Radio-Canada

Lâcher prise et Sophie Cadieux récidivent

Du côté de la meilleure comédie, Lâcher prise a décroché le trophée convoité, tout comme l'an passé. L'actrice principale de la série de Radio-Canada, Sophie Cadieux, fait elle aussi coup double : sacrée en 2017, elle est une nouvelle fois sortie gagnante de la catégorie du meilleur premier rôle féminin dans une comédie, grâce à son personnage de femme en pleine crise existentielle.

Autre habitué des prix Gémeaux : Antoine Bertrand. Pour la troisième année consécutive, l'acteur s'est emparé du prix Gémeaux du meilleur premier rôle masculin dans une comédie grâce à son jeu dans Boomerang. C'est en rimant que le lauréat a fait son discours de remerciements, évoquant notamment sa jeunesse où il cherchait à faire rire ses amis, ce qui reste aujourd'hui encore, de son aveu, son principal objectif. Ses derniers mots sont allés à Catherine-Anne Toupin, sa compagne et covedette de Boomerang.

Fabien Cloutier a été le premier gagnant de la soirée. L’acteur a décroché le prix Gémeaux du meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique grâce à son rôle dans Faits divers. Il s’agit de son troisième prix Gémeaux, mais le premier pour un rôle principal.

Une première pour François Morency et Paul Arcand

C'était un soir de grande première pour Paul Arcand, choisi pour son travail dans Conversation secrète comme meilleur animateur pour une émission ou série d'entrevues ou talk-show. François Morency a lui aussi décroché son premier trophée, grâce à sa victoire dans la catégorie de la meilleure animation : humour pour son animation du Gala Les Olivier 2017.

« Je suis content que ça arrive pour l'animation de ce gala qui a été rock 'n' roll », a commenté le gagnant, dans les coulisses, après avoir récupéré son prix. « Mes amis humoristes étaient là et ils auraient pu choisir de ne pas se mouiller avec ça [l’affaire Rozon]. C’est énorme cet appui-là », a-t-il indiqué.

France Beaudoin avait également découvert les joies du premier prix Gémeaux, dimanche après-midi, lors de l'Avant-première. Nommée meilleure animatrice pour une spéciale de variétés, elle est de nouveau montée sur scène dimanche soir quand En direct de l'univers a reçu le prix de la meilleure série de variétés ou des arts de la scène.

Deuxième chance, animée par Marina Orsini et Patrick Lagacé, a pour sa part reçu le prix Gémeaux de la meilleure série documentaire : société. Cette émission constitue « la preuve que l’humain est foncièrement bon », a affirmé Patrick Lagacé en coulisses.

Les gagnants du 33e Gala des prix Gémeaux :

Meilleure série dramatique

Plan B

Meilleure série dramatique annuelle

Unité 9

Prix du public

District 31

Meilleure comédie

Lâcher prise

Meilleure série documentaire : société

Deuxième chance

Meilleure série de variétés ou des arts de la scène

En direct de l'univers

Meilleure émission ou série originale produite pour les médias numériques : fiction

Terreur 404

Meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique

Magalie Lépine-Blondeau (Plan B)

Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique

Fabien Cloutier (Faits divers)

Meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique annuelle

Céline Bonnier (L'heure bleue)

Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle

Vincent-Guillaume Otis (District 31)

Meilleur premier rôle féminin dans une comédie

Sophie Cadieux (Lâcher prise)

Meilleur premier rôle masculin dans une comédie

Antoine Bertrand (Boomerang)

Meilleure animation : humour

François Morency (Gala Les Olivier 2017)

Meilleure animation : magazine d'intérêt social

Jean-Marie Lapointe (Face à la rue)

Meilleure animation : émission ou série d'entrevues ou talk-show

Paul Arcand (Conversation secrète)

Meilleure animation : jeunesse

Pascal Barriault, Valérie Chevalier, Marilou Morin et Pascal Morrissette (Cochon dingue)

Séries télé

Arts