•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les oiseaux attirent de plus en plus de visiteurs à Pointe-aux-Outardes

L'observation d'oiseaux charme les petits et les grands.
L'observation d'oiseaux charme les petits et les grands. Photo: Radio-Canada / Benoît Jobin

Sur la Côte-Nord, le Festival des oiseaux migrateurs fête son 10e anniversaire. Les activités se sont principalement concentrées à Tadoussac cette fin de semaine, mais des visiteurs se sont aussi rendus dans la Manicouagan.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, qui est un pôle du festival depuis quelques années, gagne en popularité auprès des ornithologues amateurs.

Jean-Pierre Barry a proposé une visite ornithologique guidée aux festivaliers.Jean-Pierre Barry a proposé une visite ornithologique guidée aux festivaliers. Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Par les observations qu'on fait, on commence à être reconnus comme une destination où les gens viennent observer les oiseaux, dit Jean-Pierre Barry, un passionné d'oiseaux de la Manicouagan.

Dimanche, lors d'une courte promenade matinale, il a observé une quarantaine d'espèces au Parc Nature.

Le pygargue à tête blanche, qui s'appelait l'aigle à tête blanche, l'emblème américain. Un bel adulte, tête blanche, queue blanche. Très spectaculaire.

Jean-Pierre Barry, ornithologue amateur

Il semble y avoir beaucoup de rapaces qui suivent la migration des petits passereaux pour les manger. Alors il y avait des éperviers, il y avait des faucons ce matin. Sur la plage, il y a des bécasseaux, énumère Jean-Pierre Barry.

De nombreux oiseaux qui migrent vers le sud font un arrêt à Pointe-aux-Outardes.De nombreux oiseaux qui migrent vers le sud font un arrêt à Pointe-aux-Outardes. Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Ceux qui observent et recensent les oiseaux plus sérieusement sont rares dans la Manicouagan, mais il n'est pas nécessaire d'être un professionnel pour venir les regarder tout juste avant leur départ vers le sud.

Faire de l'ornithologie, ça peut partir d'avoir une mangeoire chez soi, puis d'observer les oiseaux par la fenêtre ou aller une fin de semaine nourrir les mésanges au [boisé] de la Pointe-Saint-Gilles, illustre Jean-Pierre Barry.

Nicher comme un oiseau

Le Festival des oiseaux migrateurs a attiré un groupe de visiteuses venues du Bas-Saint-Laurent.

Trois amies de la Matapédia sont venues observer les oiseaux sur la Côte-Nord.Trois amies de la Matapédia sont venues observer les oiseaux sur la Côte-Nord. Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

On a vu un grand héron. On a vu des rapaces, précise l'une d'elles. Ici, c'est magnifique. La mer, la forêt, ajoute son amie.

Ces passionnées d'oiseaux ont été charmées par les nichoirs géants du Parc Nature de Pointe-aux-Outardes.

Il est possible de dormir dans les cinq nichoirs d'oiseaux géants du Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. Il est possible de dormir dans les cinq nichoirs d'oiseaux géants du Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Les cinq structures uniques ont été construites en 2016 pour héberger les visiteurs.

Nous, on était dans la Chouette lapone, donc les lits étaient étagés, explique une des trois femmes. C'était un peu d'escalade pour aller dormir, mais c'est bien.

L'un des nichoirs était occupé par une famille de Sept-Îles cette fin de semaine.L'un des nichoirs était occupé par une famille de Sept-Îles cette fin de semaine. Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Ces dames promettent de revenir et de raconter leur expérience de l'autre côté du fleuve. Le bouche-à-oreille contribue à faire augmenter la notoriété du Parc Nature, qui commence à prendre de l'ampleur.

Côte-Nord

Nature et animaux