•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Chrétien en renfort et Blaine Higgs au secours des ponts couverts

Brian Gallant a accueilli Jean Chrétien à Moncton le 16 septembre 2018.
Brian Gallant a accueilli Jean Chrétien à Moncton le 16 septembre 2018. Photo: Radio-Canada

À près d'une semaine des élections, les principaux partis du Nouveau-Brunswick mettent les bouchées doubles. Brian Gallant et Blaine Higgs étaient sur le terrain au 25e jour de la campagne électorale. Les libéraux ont reçu l'appui de l'ancien premier ministre du Canada Jean Chrétien, tandis que Blaine Higgs a promis de protéger les ponts couverts, un élément sensible pour plusieurs Néo-Brunswickois.

Un texte de Camille Martel

Brian Gallant a reçu un coup de pouce dimanche de la part de l’ancien premier ministre du Canada. Je suis impressionné par ce jeune homme, a dit d’entrée de jeu Jean Chrétien en ouverture de discours.

M. Chrétien a des attaches profondes au Nouveau-Brunswick, puisqu’il a été député fédéral libéral de 1990 à 1993 dans la circonscription de Beauséjour, près de Moncton. D’ailleurs, un de ses legs dans la région a été celui du Centre des pensions du gouvernement fédéral à Shédiac, un employeur important pour la petite ville d'environ 6000 habitants.

L'ancien premier ministre a livré un discours succinct sur un ton humoristique. Il a fait l'éloge du multiculturalisme canadien ainsi que du fédéralisme. Il y a eu un sondage au Québec la semaine dernière et 70 % des moins de 35 ans se disaient fédéralistes, ce qui veut dire qu'on a bâti un Canada où la diversité est bien ancrée.

Nous avons montré qu’on peut être différents et égaux en même temps.

Jean Chrétien, ancien premier ministre du Canada

Il n'a pas manqué d'écorcher au passage le principal adversaire de M. Gallant, Blaine Higgs : Votre ancien ministre des finances, c'est lui qui a défait son gouvernement. Les conservateurs sont bons pour parler de déficit, mais ils sont bons pour le faire aussi. Les libéraux, eux, font des surplus!

Un retour en arrière

Jean Chrétien a salué l'accueil que lui avaient réservé les Acadiens lorsqu'il a été élu dans la circonscription de Beauséjour. Pour Aline [sa femme] et moi, ce fut des années extraordinaires. Celui qui m'a proposé d'être candidat ici n'était nul autre que Louis Robichaud et mon successeur a été Roméo LeBlanc. On ne peut pas faire une plus belle entrée chez les Acadiens que ça!

Il a complété son discours en faisant l'éloge de Brian Gallant et des Néo-Brunswickois. Vous avez beaucoup de préoccupations sociales ici. Vous vous souciez des gens pauvres, des personnes âgées et des malades. Brian Gallant me ressemble beaucoup, il est fiscalement responsable tout en étant préoccupé par la société [...] c'est vraiment quelqu'un de bien.

Soyez de bons chrétiens, votez pour Gallant!

Jean Chrétien, ancien premier ministre du Canada

Les conservateurs au secours des ponts couverts

Le chef du Parti progressiste-conservateur était pour sa part de passage à Saint-Martins dimanche, dans le sud de la province. Blaine Higgs a annoncé son intention de protéger les ponts couverts.

En 1953, nous avions 340 ponts couverts. Aujourd'hui, il n'y en a plus que 58. Avec chaque pont que nous perdons, nous perdons également notre lien avec notre passé, a déclaré M. Higgs, qui s'engage à protéger les ponts couverts et à les rénover là où c'est nécessaire en employant des entreprises de la province.

Blaine Higgs était de passage à Saint-Martins le 16 septembre 2018, à une semaine des élections.Blaine Higgs était de passage à Saint-Martins le 16 septembre 2018, à une semaine des élections. Photo : Radio-Canada

Nous avons une expertise de classe mondiale dans la construction de structures en bois rentables ici même au Nouveau-Brunswick. Tant que c’est le cas, il n’y a aucune excuse pour un pont préfabriqué en acier, a-t-il ajouté en omettant toutefois de chiffrer cette promesse.

Les ponts couverts du Nouveau-Brunswick figurent sur la liste des lieux patrimoniaux menacés de la Fiducie nationale du Canada.

En ce qui a trait à la visite de M. Chrétien dans la province, Blaine Higgs estime qu'il est venu à la rescousse des libéraux. Le vote par anticipation a commencé il y a deux jours et le parti n’a pas de plateforme. C’est antidémocratique, a-t-il affirmé.

Politique