•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’urgence de l’hôpital de Chicoutimi touchée par une panne interne

L'hôpital de Chicoutimi
L'hôpital de Chicoutimi Photo: Radio-Canada

Six secteurs de l'hôpital de Chicoutimi, dont l'urgence, ont été affectés par une panne interne dans la nuit de vendredi à samedi. Cet incident a forcé la direction de l'hôpital à dévier les ambulances vers l'hôpital de Jonquière pendant plus d'une heure.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

De 1 h 15 du matin à 2 h 30, l’urgence de l’hôpital de Chicoutimi était privée d’électricité.

Tout le personnel était encore sur place. C’est juste que c’était moins éclairé. Il y avait des lumières d’urgence et des lampes de poche aussi.

Marc-Antoine Tremblay, porte-parole du CIUSSS

Une seule ambulance a dû se rendre à l’hôpital de Jonquière, précise le porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la région. Le personnel médical avait comme mot d’ordre de transférer les cas les plus graves et les plus urgents à leurs collègues de Jonquière, le temps que tout soit rétabli. Le courant est revenu environ 1 h 15 après le début de la panne.

Les patients qui se rendaient à l’urgence de Chicoutimi pouvaient toutefois recevoir des soins, assure le CIUSSS. « On était capable de prendre la population. Il n’y a pas eu de trous de service », affirme Marc-Antoine Tremblay.

Ce sont surtout la ventilation et le système informatique qui ont été affectés par la panne.

Les six secteurs touchés :

  • L’urgence;
  • Les cliniques externes;
  • La stérilisation;
  • Les archives;
  • La tomodensitométrie (TACO);
  • La radio-oncologie.

Une enquête est en cours

L’hôpital a bel et bien une génératrice, ce qui aurait pu éviter bien des problèmes. Cependant, cette génératrice ne s’enclenche automatiquement que lorsque la panne est externe comme en cas de rupture de service avec Hydro-Québec.

En cas de panne interne donc, chaque disjoncteur doit être remis manuellement en place par une équipe d’électriciens, ce qui a été fait.

Le CIUSSS a déjà une bonne idée de ce qui a pu se produire dans la nuit de vendredi à samedi, mais étudie toujours plusieurs hypothèses. Une enquête technique est donc en cours pour éviter qu’un tel incident se reproduise.

En attendant, tout a été mis en place pour que le système de l’hôpital tienne le coup pour la fin de semaine et la semaine prochaine au moins.

Les équipes techniques et la direction se rencontreront cette semaine pour déterminer s’il y a des correctifs à faire dans l’hôpital.

Saguenay–Lac-St-Jean

Hôpitaux