•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ annonce moins d'argent que les libéraux pour la rénovation d'écoles

François Legault est entouré de trois candidats en point de presse devant une école de Vaudreuil.
La CAQ propose 1,2 milliard par année pour rénover les écoles, une somme inférieure aux investissements déjà menés par le gouvernement. Photo: Radio-Canada / Cimon Leblanc
Radio-Canada

Un gouvernement caquiste promet d'investir 1,2 milliard de dollars par an, durant cinq ans, pour rénover, agrandir et construire « les plus belles écoles au monde ». Une somme inférieure à ce qu'a annoncé récemment le Parti libéral du Québec (PLQ).

Un texte de Romain Schué

« Une école sur deux tombe en ruine au Québec », a souligné dimanche François Legault.

Selon le dernier Plan québécois des infrastructures (PQI), présenté en mars 2018, les infrastructures souffrent d’un manque d’entretien. Avec un âge moyen de 58 ans, plus de la moitié (55 %) des écoles préscolaires et primaires ont obtenu la note de D ou E après l'évaluation de leur état.

La CAQ propose ainsi « un grand chantier » pour rénover ces écoles, mais aussi en construire de nouvelles. Chaque nouvelle construction ou projet d’agrandissement prévoira également l’ajout des classes de prématernelle 4 ans, une promesse du chef caquiste.

Or, avec un investissement de 1,2 milliard dès l’année 2019-2020, la CAQ prévoit un budget inférieur aux investissements promis par le PLQ. Pour l’année en cours, le gouvernement libéral a investi plus de 1,5 milliard dans les infrastructures scolaires (965 millions pour la rénovation et 608 millions pour les agrandissements).

Fin août, Philippe Couillard a aussi promis d’ajouter 400 millions par année, dans le but, là encore, de rénover les écoles. Le chef libéral affirmait notamment qu’il n’y aurait plus aucune école vétuste d’ici 2030.

François Legault, quant à lui, n’avance aucun échéancier. Le plan de la CAQ prévoit de résorber le déficit d’entretien actuel « le plus rapidement possible ».

En conférence de presse dans la circonscription de Soulanges, il s'est défendu d'avoir un plan moins ambitieux que celui du PLQ. M. Legault estime que seule la CAQ pouvait atteindre son objectif avec une somme moindre, étant donné que « les libéraux ne sont pas crédibles » après 15 ans de déficit d'investissements dans les infrastructures scolaires.

Je ne crois pas les promesses du Parti libéral. Tout à coup, ils se réveillent et en mettent plus que le client en demande [...]. Ce n'est pas réalisé, ce ne sera pas réalisé, ils ne seront pas prêts à faire ça.

François Legault, chef de la CAQ

Un concours d’architecture

Par ailleurs, la CAQ s’engage à moderniser les nouvelles écoles, avec la mise en place, au préalable, d’un concours d’architecture. Une somme annuelle de 15 millions est prévue à cet effet.

« Au Québec, on veut les plus belles écoles au monde. Ça, c'est un beau projet! » s'est exclamé M. Legault, dénonçant le manque d'ambition de ses adversaires.

Le PLQ a évoqué une mesure similaire. Philippe Couillard avait fait part de son intention de généraliser le projet Lab-École, mis sur pied en 2017 par le chef Ricardo Larrivée, l’architecte Pierre Thibault et l’athlète Pierre Lavoie, qui souhaitent repenser les écoles.

L’an passé, 50 projets d’agrandissement et de construction ont été annoncés. Désormais, chaque nouvel établissement deviendra un Lab-École, a promis le PLQ.

Politique provinciale

Politique