•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après les Philippines, le typhon Mangkhut frappe le sud de la Chine

Le récit d’Olivier Bachand
Radio-Canada

Après avoir fait plus d'une soixantaine de morts aux Philippines et semé le chaos à Hong Kong, le super typhon Mangkhut a frappé dimanche la province de Guangdong, dans le sud-est de la Chine.

La télévision officielle chinoise CCTV a annoncé que deux personnes étaient mortes dans cette province, la plus peuplée du pays et où près de 2,5 millions de résidents ont été évacués.

À Hong Kong, où les autorités avaient émis le niveau d'alerte maximal, les rafales ont atteint 240 km/h et plus de 200 personnes ont été blessées. Des habitants des zones proches de l'océan ont été évacués, puisque le niveau de la mer pouvait monter de 3,5 m à certains endroits.

Les vents ont aussi fait trembler les gratte-ciel, pulvérisé des vitres et déraciné des arbres.

De hautes vagues ont déferlé sur les rives de Heng Fa Chien, un quartier résidentiel, à Hong Kong.De hautes vagues ont déferlé sur les rives de Heng Fa Chien, un quartier résidentiel, à Hong Kong. Photo : Reuters / Bobby Yip

Le bilan continue par ailleurs de s'alourdir aux Philippines, où au moins une soixantaine de personnes ont péri et des dizaines d'autres sont toujours portées disparues.

Les autorités ont assuré qu'elles poursuivraient leurs efforts pour tenter d'extraire, bien qu'ils soient probablement morts, une vingtaine de mineurs dont le dortoir a été enseveli par un glissement de terrain près de Baguio, une ville du nord du pays.

À Baguio, aux Philippines, les secouristes sont toujours à la recherche de trois personnes disparues dans un glissement de terrain.À Baguio, aux Philippines, les secouristes sont toujours à la recherche de trois personnes disparues dans un glissement de terrain. Photo : Reuters / Harlington Palangchao

Le typhon a aussi durement frappé l'île de Luçon, aux Philippines, où la tempête a emporté des maisons, en plus d'arracher des toits et des lignes électriques. Certaines routes sont totalement inondées. Les fermes de l'île, qui fournissent une part importante de la production philippine de riz et de maïs, ont été recouvertes par les eaux, à un mois des récoltes.

Nous sommes déjà pauvres et voilà que cette tempête nous arrive. Nous n'avons pas d'autres moyens de survivre.

Mary Anne Baril, agricultrice

Des centaines de vols annulés

L'aéroport de Shenzhen, dans le sud-est de la Chine, est fermé depuis minuit et ne rouvrira que lundi matin. La plupart des vols ont aussi été annulés à Hong Kong et à Canton.

Les trajets de train à haute vitesse ont également été suspendus, a précisé la China Railway Guangzhou Group Co.

Les autorités chinoises ont ordonné le retour au port d'environ 6000 bateaux et ont évacué plusieurs milliers de personnes travaillant sur des plateformes pétrolières en mer, a mentionné l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Pour la première fois, Macao a annoncé la fermeture de ses casinos samedi soir, tandis que l'Armée populaire de libération était en alerte et prête à fournir de l'aide.

Avec les informations de Reuters, Associated Press, et Agence France-Presse

Incidents et catastrophes naturelles

International