•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De faux mariachis font 5 morts dans une attaque au centre de Mexico

Un mariachi lit un journal dans une rue.
La place Garibaldi, dans le centre de Mexico, est reconnue pour ses bars, ses restaurants et la présence de nombreux mariachis. Photo: Reuters / Gustavo Graf Maldonado
Agence France-Presse

Cinq personnes ont été tuées et huit autres blessées, dont un touriste étranger, lorsque des hommes déguisés en mariachis ont ouvert le feu vendredi soir sur une place du centre de Mexico fréquentée par les amateurs de musique et les touristes, selon un nouveau bilan officiel samedi.

« On compte cinq personnes décédées suite aux faits qui ont eu lieu sur la place Garibaldi. Trois hommes sont morts sur place et deux femmes à l'hôpital », explique le communiqué des autorités locales, qui avait précisé auparavant qu'un « homme d'origine étrangère » figurait parmi les blessés.

Le précédent bilan faisait état de quatre morts et neuf blessés.

L'attaque a été menée sur la place Garibaldi, dans le centre de Mexico, par cinq personnes vêtues comme des mariachis peu avant 22 h, heure locale. « Elles ont pris la fuite sur trois motos par les rues adjacentes à la place », précise le texte.

Selon les premiers éléments de l'enquête, deux des personnes décédées, des hommes de 36 et 46 ans, étaient connues des services de police pour vol et trafic de drogue, selon le ministère public.

Les autorités locales n'ont pas donné plus de précisions sur l'identité des victimes.

Les assaillants, qui ont utilisé des « armes légères et de petits calibres », visaient un groupe en particulier, selon la police.

Quelque 60 douilles ont été retrouvées au sol.

De nombreuses personnes se trouvaient sur cette place aux nombreux bars et où se produisent habituellement des formations de mariachis. Le lieu était particulièrement fréquenté alors que le Mexique commémore son indépendance les 15 et 16 septembre.

« Ces évènements-là peuvent faire fuir les touristes », a regretté Alan Gutierrez, un américain de 32 ans qui se promenait sur la célèbre place samedi.

La police a fait évacuer les lieux ainsi que les nombreux établissements qui s'y trouvent, l'attaque étant passée relativement inaperçue, selon les images retransmises par les télévisions locales. Le motif de cette attaque au cœur de la capitale mexicaine, généralement épargnée par les règlements de comptes entre groupes criminels qui gangrènent le pays, n'était pas connu dans l'immédiat.

La Plaza Garibaldi est située à proximité du quartier de Tepito, où est basé le plus important groupe criminel de la capitale, l'Union Tepito, dont le chef a été arrêté en août.

Crime organisé

International