•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinéfest Sudbury : 8 Films à voir

Cinéfest Sudbury : la sélection de Claudia Hébert
Radio-Canada

Le 30e Cinéfest Sudbury a donné son coup d'envoi samedi soir. Pour vous aider à faire des choix à travers sa programmation, notre chroniqueuse Claudia Hébert vous offre quelques suggestions.

Un texte de Claudia Hébert

La Disparition des lucioles - Sébastien Pilote

Léonie (Karelle Tremblay) est une adolescente cynique et solitaire, prompte à fuir les situations qui ne lui plaisent pas. Son père qu’elle adore (Luc Picard) est un syndicaliste exilé dans le Grand Nord suite à la fermeture de son usine; son beau-père qu’elle méprise (François Papineau) est un animateur de radio populiste. Alors que son secondaire s’achève et qu’elle se cherche un travail d’été, Léonie tisse une amitié avec Steve, un professeur de guitare trentenaire et sans ambition.

Entrevue avec le réalisateur Sébastien Pilote

Avec son troisième long-métrage, le Saguenéen Sébastien Pilote signe un film à la fois léger et politique - une réflexion sur notre société à travers le regard d’une jeune fille à la fois piégée dans une petite vie étriquée, et sur le point de s’ouvrir sur le monde.

En guerre - Stéphane Brizé

Dans une petite ville de France, on annonce la fermeture d’une usine. Les quelque mille employés sont sous le choc : leur entreprise leur avait promis une sécurité d’emplois lors des dernières négociations et la compagnie a engrangé d’importants profits au cours des dernières années. Pourquoi fermer une usine qui est rentable, alors que cela ruinera une région et la vie de centaines de familles? Les travailleurs entament donc des moyens de pression contre le patronat, bien décidés à négocier la survie de leur gagne-pain.

Lutte syndicale fictive, mais tirée de faits vécus, En guerre est tourné comme s’il s’agissait d’un documentaire. Le film de Stéphane Brizé met en scène l’acteur Vincent Lindon, entouré de non-professionnels, des travailleurs qui ont eux-mêmes déjà vécu des situations du genre. Le résultat est un grand drame social, plus grand que la fiction.

Des hommes tiennent un banderole alors que d'autres brandissent des pancartes derrière eux. Un homme répond au micro d'un journaliste.Une scène du film En guerre avec Vincent Lindon au centre Photo : MK2¦Mile End

Shoplifters - Hirokazu Kore-Eda

Le japonais Hirokazu Kore-Eda est un des grand cinéaste contemporain, auteur de films d’une grande beauté comme Nobody Knows, Tel père, tel fils et Après la tempête. Palme d’or à Cannes cette année, son film Shoplifters est un autre exemple de la grande humanité et de la grande maitrise de son cinéma.

À Tokyo, un couple ayant déjà un fils décide d'accueillir une fillette livrée à elle-même après avoir été victime de mauvais traitements. Cette modeste famille reconstituée combat la pauvreté à coup de petites arnaques et de vols à l’étalage, jusqu’à ce qu’un jour un incident vienne tout changer…

Le Grand bain - Gilles Lellouche

Ils sont un groupe d’hommes, quadragénaires, déprimés, aux prises avec le démon de midi, le retour d’âge et leurs démons. Pour trouver un sens à leur vie, ils vont se lancer un nouveau défi : former un groupe de nageurs synchronisés!

Benoit Poelvoorde, Mathieu Amalric, Guillaume Canet et Philippe Katherine enfilent leurs maillots et leurs bonnets de bain pour cette comédie signée de l’acteur Gilles Lellouches - adaptation aquatique du film britannique The Full Monty.

Climax - Gaspard Noé

Un groupe de danseurs est en pleine répétition d’une nouvelle création chorégraphique, tous installés en résidence dans les entrailles d’un vieux centre communautaire. Un soir, on décide de faire la fête, mais après quelques verres, on découvre que quelque chose ne tourne pas rond : quelqu’un à mis du LSD dans la sangria et presque tout le monde en a bu…

Ce qui commençait comme un film festif et dansant devient un cauchemar éveillé. Les danseurs entrent un à un en psychose, ils perdent le contrôle de leurs corps et de leur soirée - cherchant le coupable et cherchant aussi à assouvir leurs désirs secrets.

Le provocateur franco-argentin Gaspard Noé (Love, Irreversible) nous offre avec Climax une nouvelle oeuvre audacieuse, vibrante et hypnotisante.

Anthropocene : The Human Epoch - Jennifer Baichwal, Nicholas de Pencier et Edward Burtynsky

Après avoir exploré l’industrialisation dans Manufactured Landscape ainsi que notre relation à l’eau dans Watermark, les cinéastes Jennifer Baichwal, Nicholas de Pencier et le photographe Edward Burtynsky sont de retour avec Anthropocene, un film sur l’impact de l’homme sur la planète Terre.

L’ère géologique de l’Holocène, qui a duré 11 700 ans, aurait maintenant cédé sa place à l'Anthropocène, l’époque où l’empreinte de l’homme modifie les écosystèmes de la planète. Des mines de l’Oural aux carrières de marbre italiennes en passant par les extractions de lithium dans le désert d’Atacama et la mise à mort des éléphants pour leur ivoire en Afrique, le film parcourt vingt pays sur six continents et observe l’exploitation des ressources naturelles par l’homme.

On y voit un monde en plein changement, des paysages saccagés, des villages détruits, des espèces décimées… Un monde qui s’effrite sous nos yeux, dans un film qui sonne l’alarme sur l'avenir de notre terre.

Deux femmes enlacéesLe film Through Black Spruce a été filmé en grande partie à Moosonee, sur la baie James. Photo : TIFF

Through Black Spruce - Don McKellar

Le cinéaste et acteur torontois Don McKellar (Last Night) est de retour avec Through Black Spruce, un film adapté du roman à succès du même nom signé Joseph Boyden - récipiendaire du prix Giller en 2008.

Quelques années plus tôt, Suzanne, une jeune femme crie, a quitté Moosonee, une communauté du Nord de l’Ontario, et s’est installée à Toronto, où elle est devenue mannequin. Aujourd’hui, des mois après qu’elle a disparu sans laisser de traces, sa soeur jumelle Annie suit sa piste dans la Ville Reine, découvrant le monde glamour qui était celui de Suzanne.

Beau et délicat film sur les femmes autochtones disparues et assassinées, Through Black Spruce est empreint de mystère et de la peine de l’absence.

Sashinka - Kristina Wagenbauer

La cinéaste Kristina Wagenbauer est d’origine russe et vit au Canada depuis huit ans. Pour son premier long-métrage, elle nous propose une histoire à son image, entre son pays natal et son pays d'accueil.

C’est l’histoire de Sasha (Carla Turcotte), musicienne montréalaise de 22 ans, qui un jour se retrouve à devoir héberger sa mère. Celle-ci, émigrée de Russie plusieurs années auparavant, est une femme immature et imprévisible; parfois charmante, mais souvent détestable. La fille se retrouve rapidement à devoir materner sa propre mère, et ce à la veille de son premier concert d’importance.

Le 30e Cinéfest Sudbury se poursuit jusqu’au 23 septembre.

Nord de l'Ontario

Arts