•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 seul des 10 blessés est toujours à l’hôpital après l’accident de Kerrobert

Délices aux pommes

Radio-Canada

Une seule des dix personnes blessées lors d'un accident impliquant un autobus et un semi-remorque vendredi soir sur la route 21, près de Kerrobert, en Saskatchewan, est toujours hospitalisée.

L’entreprise pétrolière dont les employés étaient passagers de l’autobus précise que ceux-ci se remettent tranquillement de leurs blessures.

Selon le responsable de la sécurité au travail de l’entreprise OJ Pipelines, Paul Stuckless, un des travailleurs transportés à l’hôpital est toujours traité pour des blessures graves, mais les autres ont été renvoyés chez eux.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) précise quant à elle que trois personnes ont été héliportées vers des hôpitaux, mais la police n’a pas indiqué la nature des blessures subies.

Autobus renversé

L’autobus de OJ Pipelines transportait 15 personnes travaillant au projet de Ligne 3 d’Enbridge vers Kindersley lorsque l’accident s’est produit, selon M. Stuckless.

Le véhicule se dirigeait vers le sud-est sur la route 31 vers 16 h 26, lorsque la collision s’est produite avec un camion transportant du canola vers l’est sur la route 51.

L’intersection des routes 21, 31 et 51 est pourvue d’un arrêt obligatoire sur la route 51 en direction est, mais pas sur la 31.

À la suite de la collision, l’autobus s’est retrouvé renversé dans le fossé, alors que le camion s’est arrêté au centre de la route 31, en direction nord, selon la GRC. Le conducteur du semi-remorque n’a pas été blessé, ajoute la police.

L’entreprise OJ Pipelines a quant à elle déployé une équipe de soutien pour aider les services d’urgence et s’assurer de l’état de ses employés.

Une équipe de gestion de crise est à la disposition des employés, auxquels l’entreprise a offert de rester à la maison jusqu’à ce qu’ils se sentent capable de rentrer au travail, explique M. Stuckless.

L’enquête se poursuit

La GRC tente toujours de déterminer les causes de la collision. Un expert en reconstitution d’accidents a été dépêché sur les lieux et la route est restée fermée jusqu’à 5 h samedi matin.

Selon la police, l’alcool ne serait pas en cause, mais l’enquête se poursuit.

Saskatchewan

Accident de la route