•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

QS souhaite améliorer les conditions des joueurs de la LHJMQ

Gabriel Nadeau-Dubois, flanqué des candidats Sol Zanetti et Catherine Dorion

Gabriel Nadeau-Dubois, flanqué des candidats Sol Zanetti et Catherine Dorion

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Québec solidaire (QS) s'engage à faire respecter les droits et conditions des joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Présentement, la Loi sur les normes du travail ne s’applique pas aux jeunes athlètes.

S’il est porté au pouvoir, QS souhaite mettre sur pied un comité d'étude, chapeauté par le ministère du Travail, afin d'étudier la réalité des jeunes sportifs.

« Lorsque les libéraux ont adopté le projet de loi 176, ils ont exclu les jeunes athlètes québécois de la Loi sur les normes du travail, sans entendre les joueurs ni demander aux équipes d’ouvrir leurs livres. Tout cela avec le soutien tacite de la CAQ et du PQ », a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois, samedi, devant le Centre Vidéotron, qui est le domicile des Remparts de Québec.

Un domaine lucratif

QS rappelle que les retombées économiques du hockey junior majeur se comptent « en centaines de millions de dollars ». Pourtant, l’allocation des joueurs varie de 70 à150 $ par semaine, affirme le parti.

« Le monde du sport étudiant est en transformation. Les équipes sont de plus en plus grosses et génèrent de plus en plus de revenus. Il y a donc une réflexion qui doit être menée de toute urgence sur le statut et les conditions des jeunes athlètes au Québec », a ajouté M. Nadeau-Dubois.

S’il est porté au pouvoir, QS promet d’abroger l’article 1 du projet de loi 176, qui prive les jeunes athlètes aux études de la protection des normes du travail.

Hockey junior

Politique