•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gallant promet de l’alcool dans les dépanneurs

Brian Gallant trinque avec d'autres personnes.

Brian Gallant était de passage dans une microbrasserie de Dieppe pour faire sa promesse.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Le débat derrière eux, les chefs reprennent leur campagne de plus belle alors que le vote par anticipation a commencé. Les libéraux promettent de réformer la loi sur l'alcool et les progressistes-conservateurs veulent encourager les parents à inscrire leurs enfants à des activités sportives.

Acheter de la bière dans un dépanneur du Nouveau-Brunswick pourrait ne plus être un scénario de fiction, promettent les libéraux.

Brian Gallant le chef du Parti libéral a affirmé samedi que si son mandat est reconduit, il changera la loi sur l’alcool afin de permettre la vente de bières et de vins dans les dépanneurs.

Il permettra aussi à des restaurants d’adopter plus facilement la forme « apportez votre vin ».

Comment on va s’y prendre, on va bien sûr consulter pour s’assurer qu’on fasse ça de la bonne façon.

Brian Gallant, chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick
Le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, lors du lancement de sa plateforme électorale à Moncton

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, lors du lancement de sa plateforme électorale à Moncton

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Blaine Higgs ouvert

En juillet, le chef progressiste-conservateur Blaine Higgs s’était dit ouvert à la vente de bière dans les dépanneurs lui aussi.

« Je vais demander aux dirigeants d’Alcool NB leur stratégie marketing, comment ils ont l’intention d’étendre leurs activités et s’ils veulent que le secteur privé joue un plus grand rôle. Moi, je ne serais pas opposé à ça », avait-il alors déclaré.

L’enjeu de la vente d’alcool au Nouveau-Brunswick fait régulièrement les manchettes sur la place publique.

En automne 2016, Alcool NB a permis à 17 épiceries de commencer à vendre du vin dans leur établissement.

Au Québec, le vin est disponible dans les épiceries depuis 40 ans.

À propos du transport d’alcool, Brian Gallant avait lancé une invitation en juin à ses homologues du reste du pays pour réduire les barrières tarifaires entre provinces.

Pas une promesse déterminante, juge un politologue

Invité à commenter cette promesse, le politologue Roger Ouellette de l’Université de Moncton estime qu’il ne s’agit probablement pas d’un engagement qui aura un gros impact dans l’électorat.

Il souligne qu’il s’agit d’une promesse comparable à celle faite lorsque les libéraux ont promis un gel d’électricité.

« C’était une promesse à mon avis beaucoup plus attrayante pour les gens [que la bière dans les dépanneurs], et visiblement, cette promesse-là n’a pas mis les libéraux dans une meilleure situation. »

Le politologue Roger Ouellette

Le politologue Roger Ouellette

Photo : Radio-Canada

L’élection propose une grande dualité entre l’électorat francophone et l’électorat anglophone, affirme-t-il. La promesse de bières dans les dépanneurs, aussi populaire soit-elle, ne parviendra pas selon lui à ébranler le comportement électoral.

Je pense que c’est assez cristallisé.

Roger Ouellette, professeur de science politique à l'école des hautes études publiques à l'Université de Moncton
Blaine Higgs au micro.

Blaine Higgs a proposé des crédits d'impôt pour encourager les jeunes à faire du sport.

Photo : Radio-Canada / René Godin

Faire bouger les jeunes

Pour sa part, le chef Blaine Higgs des progressistes-conservateurs souhaite que les jeunes bougent davantage.

Comment les progressistes comptent-ils s’y prendre? En offrant des crédits d’impôt aux parents.

S’il prend le pouvoir, Blaine Higgs promet d’offrir un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 500 $ aux parents pour chaque jeune qui sont inscrits à une activité sportive.

Pour ceux qui participeront à des activités culturelles et artistiques, le crédit pourra aller jusqu’à 250 $.

Nourriture dans les écoles

Le chef progressiste-conservateur a réitéré sa promesse d’abolir la politique nutritionnelle du gouvernement Gallant. Il déplore que cette mesure empêche les cafétérias dans les écoles d’offrir des produits comme des pâtisseries, des frites ou du lait au chocolat.

Questionné sur sa volonté de potentiellement réintégrer de la malbouffe dans les écoles, l’aspirant premier ministre a souligné qu’il compte en premier temps offrir le choix aux écoles de faire ce qu’elles souhaitent.

Je ne suggère pas que toutes les écoles réintègrent des aliments pleins de sucre, mais je pense qu’il faut laisser aux gens le choix de faire ce qu’ils veulent.

Blaine Higgs, chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick
Blaine Higgs boit du lait au chocolat avec deux enfants.

Le chef progressiste-conservateur a partagé cette photo sur sa page Facebook vendredi.

Photo : Blaine Higgs/Facebook

« Brian Gallant s’affaire à retirer le lait au chocolat des mains de nos enfants. Je préférerais en venir au même résultat en accordant à nos enfants un accès amélioré aux activités de sports », indique le chef par voie de communiqué.

Le Nouveau-Brunswick est la quatrième province avec le taux d’obésité le plus élevé au pays.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale