•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Orchestre symphonique de l'Estuaire inaugure sa seconde saison

L'Orchestre symphonique de l'Estuaire est en répétition
Une répétition de l'Orchestre symphonique de l'Estuaire Photo: Radio-Canada / Maxence Matteau
Radio-Canada

L'Orchestre symphonique de l'Estuaire inaugure sa saison en fin de semaine, avec un concert à Matane vendredi et un autre à Rimouski samedi.

L'impatience est bien palpable pour Dina Gilbert, chef d'orchestre et directrice artistique de la nouvelle formation.

L'artiste d'origine beauceronne a constaté avec plaisir l'appui de la population bas-laurentienne. C'est l'orchestre vraiment de tout le monde, ici, au Bas-Saint-Laurent.

Selon elle, les gens acceptent d'emblée que la musique classique est aussi accessible que les autres genres.

Les violonistes sont attentives à leur partition musicaleDes violonistes attentives Photo : Radio-Canada / Maxence Matteau

La musique classique, ça semble difficile parce qu'on dit : "me semble qu'il faudrait que j'aie beaucoup de connaissances pour bien l'apprécier". Au contraire!

Dina Gilbert, chef et directrice artistique, Orchestre symphonique de l'Estuaire

Dina Gilbert assure qu'une première soirée de concert constitue une expérience inoubliable pour le public : Je vous dirais qu'il y a rien comme accéder à une musique live, avec des musiciens qui sont sur scène, la présence des gens qui sont dans la salle, vont créer une oeuvre unique à chaque fois.

Dina Gilbert est chef et directrice artistique de l'Orchestre symphonique de l'EstuaireDina Gilbert, chef et directrice artistique, Orchestre symphonique de l'Estuaire Photo : Radio-Canada / Maxence Matteau

Je pense que la musique classique, on la retrouve de toute façon dans le cinéma, on la retrouve aussi dans les publicités, et même de la musique symphonique, parfois, dans les jeux vidéo.

Elle se rend bien compte que le financement et le maintien d'un orchestre symphonique est plus difficile en région, mais constate également que l'OSE est un objet de fierté régionale.

Les musiciens de l'Orchestre symphonique de l'Estuaire sont en répétitionL'Orchestre symphonique de l'Estuaire en répétition Photo : Radio-Canada / Maxence Matteau

Je crois que le public est bien conscient qu'il détient un joyau.

Dina Gilbert, chef et directrice artistique, Orchestre symphonique de l'Estuaire

Dina Gilbert se dit choyée d'être là, elle qui a visité une douzaine d'écoles avec des musiciens, pour donner des ateliers aux élèves de niveau primaire et secondaire.

Ça nous permet de montrer au public que la musique classique est accessible pour tous les âges, affirme-t-elle.

D'après un reportage de Laurie Dufresne

Bas-Saint-Laurent

Musique classique