•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Indonésie : après les tremblements de terre, le paludisme

Les gens marchent près d'un immense trou creusé dans l'asphalte.

Des gens marchent près d'une route endommagée par le tremblement de terre, à Kayangan Port, sur l'île de Lombok, le 20 août.

Photo : Reuters / Antara Foto/Ahmad Subaidi

Reuters

L'île de Lombok, en Indonésie, est en situation d'urgence sanitaire en raison d'une épidémie de paludisme qui s'est développée après les séismes de l'été, ont déclaré samedi les autorités locales.

Près de 500 personnes ont péri en juillet et en août dans ces tremblements de terre, qui ont provoqué de gros dégâts dans les hôpitaux et les autres infrastructures sur la côte nord de l'île voisine de Bali.

Des centaines de milliers d'habitants ont préféré camper dehors plutôt que de regagner des structures abritées, en raison des multiples répliques qui ont suivi ces séismes, s'exposant ainsi davantage aux piqûres de moustiques infectés.

Cent vingt-huit cas de paludisme ont été recensés, a déclaré Rahman Sahnan Putra, directeur de l'agence de santé du Lombok occidental, ce qui constitue selon lui un chiffre hors normes pour l'île. Les autorités cherchent à réunir quelque 3,4 milliards de roupies – environ 304 000 $ – pour acquérir des moustiquaires et des tests de dépistage.

Incidents et catastrophes naturelles

International