•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 ans de radio communautaire en français à Yellowknife

Un autocollant dans les studios de Radio Taïga.
Radio Taïga est en ondes 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 depuis 2001. Photo: Radio-Canada / Mario De Ciccio
Radio-Canada

Le directeur de la programmation depuis trois ans, Nicolas Servel, est fier de célébrer ces 17 ans de « bonnes ondes depuis Yellowknife aux Territoires du Nord-Ouest ».

Aux côtés du journal L'Aquilon, Radio Taïga est l'un des piliers de la communauté francophone de Yellowknife.

Portrait de Nicolas Servel dans le studio de Radio-Taïga, à Yellowknife.Nicolas Servel, directeur de la programmation à Radio-Taïga Photo : Radio-Canada / Mario de Ciccio

Je fais souvent le rapport avec une adolescente qui est un peu dans un âge où elle se cherche, elle développe une personnalité pis je pense que ça s’applique aussi à la radio alors on est à la fois fiers d’être là on est toujours en pleine question comment on va grandir.

Nicolas Servel, directeur de la programmation

Les bénévoles au coeur de Radio-Taïga

Comme bien d’autres organismes francophones, Radio Taïga vit de la passion de ses quatre bénévoles qui produisent en tout cinq émissions, en plus de la production de Nicolas Servel, du directeur, Maxence Jaillet, et du journaliste de l’hebdomadaire francophone L’Aquilon, Denis Lord.

première page de L'Aquilon du 21 septembre 2001Michel Lefevre et Christine Cadet avaient fait la première page du journal L'Aquilon pour la création de CIVR Radio-Taïga en 2001. Photo : L'Aquilon

Pour Patrick Poisson, impliqué depuis près de 10 ans, Radio Taïga a été l’occasion de réaliser un rêve qui était difficile à atteindre à Montréal.

Mon expérience aux T.N.-O. m’a appris que quand on veut faire quelque chose, on le met sur pieds, pis les gens embarquent. La radio, c’est un peu ça. J’avais envie d’en faire, j’ai contacté des gens, pis les portes se sont ouvertes.

Patrick Poisson, hôte de Poissentot

L’enseignant a pu produire son émission musicale même à partir de Hay River, où il enseignait jusqu’à tout récemment. Maintenant à Whitehorse, il entend poursuivre sa production. « C'est un contact chaleureux et convivial, ce n’est pas une grosse équipe. On devient rapidement amis avec ces gens-là. Tout le monde apprend à se connaître, pas beaucoup de flafla administratif. »

L'implication communautaire: le secret d'une longévité

Des musiciens sur scène avec le logo Chant'OuestRadio Taïga était l'un des partenaires du gala Chant'Ouest de 2017 tenu pour la première fois à Yellowknife. Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Selon l'agent de développement et communication à l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC), Simon Forgues, l’une des particularités de Radio Taïga tient dans son implication communautaire, tel qu'il a pu l'observer lors de son passage en 2017.

Les radios comme celles- là sont d’importants contributeurs au tissu social d’une collectivité comme Yellowknife qui va pouvoir compter sur un média francophone qui diffuse de la chanson, de la musique en français, qui livre de l’information en français, qui s’implique dans les spectacles, les événements communautaires, ça contribue à la cohésion sociale. Ça soude la communauté ensemble. C’est hyper important un média communautaire comme celui-là.

Simon Forgues, agent de développement et communication, ARC

Patrick Poisson est du même avis. « C’est un vecteur important pour la communauté comme l’hebdomadaire peut l’être, [comme] Radio-Canada dans une certaine mesure peut l’être aussi, [c'est] un mouvement qui vient de la base, fait par des gens de la communauté. »

Les francophones dans la mosaïque culturelle de Yellowknife

parc avec murale sur un rocher présentant des empreintes de mainsUne oeuvre collective dans les rues de la vieille ville de Yellowknife, la capitale des Territoires du Nord-Ouest, présente la diversité culturelle locale. Photo : Radio-Canada / William Desaulniers

L’inauguration de Radio Taïga avait été célébrée en 2001 par un concert multiculturel d’artistes francophones, anglophones et autochtones. Cette émission spéciale a d’ailleurs été retransmise vendredi soir pour souligner l’anniversaire.

Nicolas Servel souligne toutefois que le contexte communautaire à Yellowknife est particulier pour la radio francophone.

Ce n'est pas toujours facile de faire entendre le fait français surtout quand on est dans un endroit où historiquement c’est autochtone donc des fois, on se sent mal de faire revendiquer nos droits alors qu’on est, entre guillemets, pas chez nous.

Nicolas Servel, directeur de la programmation, Radio-Taïga

Radio Taïga a par ailleurs diffusé en direct sur la plateforme Facebook les célébrations tenues dans l’édifice communautaire Laurent-Leroux. Dans un discours bilingue, Nicolas Servel a parlé d’encourager, entre autres via son site web, la participation des membres de la communauté alors que le média entame un virage numérique.

Grand-Nord

Francophonie