•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Échanges agités au procès du présumé meurtrier de Marissa Shen

Marrisa Shen, une jeune adolescente asiatique assise sur une balançoire avec un carnet et un crayon dans les mains.
Des accusations ont été portées contre Ibrahim Ali pour le meurtre de Marrisa Shen, une adolescente de 13 ans qui a été retrouvée sans vie dans le parc Central de Burnaby en juillet 2017. Photo: Famille Shen

L'ambiance était tendue devant le palais de justice de Vancouver vendredi, alors qu'Ibrahim Ali, accusé du meurtre de l'adolescente Marissa Shen, comparaissait devant la cour provinciale pour la première fois.

Au départ, le rassemblement visait à supporter la famille de la jeune fille de 13 ans retrouvée morte dans un parc de Burnaby en juillet 2017. La tension a toutefois monté lorsque des manifestants sont venus se faire entendre.

L’accusé est un résident permanent du Canada originaire de la Syrie, ce qui a poussé les manifestants à critiquer les politiques d’immigration et d’accueil du gouvernement Trudeau.

D’après l’avocat criminaliste spécialisé en immigration, Peter Edelmann, les procédures en place pour entrer au Canada sont toutefois très rigoureuses. « Les vérifications de sécurité sont beaucoup plus élevées pour les résidents permanents et en particulier pour les réfugiés, car il y a plusieurs étapes par lesquelles ils doivent passer », explique-t-il.

Une dizaine de personnes avec des affiches où on peut lire  Canadian values back, we will vote! Des manifestants anti-immigration se sont présentés devant le palais de justice, à Vancouver, pendant la comparution d'Ibrahim Ali. Photo : Radio-Canada / Valérie Gamache

L’avocat dit ne pas savoir ce qui peut être reproché au gouvernement.

Est-ce qu’on peut prédire à l’avance qui va commettre des crimes ? Ça, on ne peut même pas le faire pour les Canadiens.

Peter Edelmann, avocat spécialisé en immigration

Ibrahim Ali n’avait aucun antécédent criminel selon les policiers.

Une brève comparution

La comparution de l’homme accusé du meurtre au premier degré de Marissa Shen n’a duré que quelques minutes vendredi matin. Il est demeuré silencieux et à l’écoute des propos de son interprète.

Le meurtre de l’adolescente a donné lieu à une importante enquête de l’Équipe intégrée d’enquête sur les homicides de la Gendarmerie royale du Canada de la Colombie-Britannique.

Les policiers ont effectué plus de 600 entrevues et visionné plus de 1000 heures de vidéos avant de procéder à l’arrestation d’Ibrahim Ali le 7 septembre dernier.

La prochaine comparution de l’accusé devant la cour provinciale a été fixée au 12 octobre prochain.

Colombie-Britannique et Yukon

Crimes et délits