•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Financement agricole Canada supprime un programme d’aide aux minorités linguistiques

Une activité de la Société historique de la Saskatchewan sur le site historique Homestead Motherwell, lors de la Journée du Patrimoine, en 2016. Une vache et un fermier portant des bretelles se trouvent au milieu d'une foule de gens.

La Société historique de la Saskatchewan a bénéficié de financement grâce au Fonds Expression pour une activité au site historique Homestead Motherwell, lors de la Journée du Patrimoine en 2016.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La société d'État fédérale Financement agricole Canada (FAC) supprime le Fonds Expression, destiné au soutien des communautés de langue officielle en situation minoritaire, et compte le remplacer cet automne par un nouveau système dans lequel les demandes de subventions seront moins longues et plus faciles à remplir.

Cette idée ravit la Société historique de la Saskatchewan, mais laisse plusieurs questions en suspens.

Le Fonds Expression a été mis en place par FAC en 2008. Il a servi à financer l’organisation de fêtes culturelles ou encore de matériel d’apprentissage pour la petite enfance. Jusqu’à cette année, un montant de 50 000 $ était divisé entre 7 à 10 projets par année au pays.

La conseillère en Investissement communautaire de FAC, Susan Cameron, explique qu’une diminution significative du nombre de demandes de financement explique cette décision.

« Par le passé, on acceptait plus de 100 demandes, mais l’année passée, il n’y en a eu que 57. Alors nous avons examiné si c’était encore et toujours la meilleure façon de distribuer ces fonds », précise-t-elle.

FAC a conclu que les demandes de financements sous le Fonds Expression étaient trop longues et trop complexes à remplir pour les organismes qui souhaitaient en bénéficier. La société d’État planche maintenant sur une nouvelle formule pour distribuer ce financement.

Prudence quant au futur programme

La Société historique de la Saskatchewan a bénéficié du Fonds Expression lors de la Journée du Patrimoine en 2016, au site historique Homestead Motherwell. C’est le seul organisme de la Saskatchewan qui a obtenu du financement de ce fonds dans les trois dernières années. Le directeur général, Alexandre Chartier, salue la volonté de FAC de simplifier le processus de demande de financement, mais souligne que plusieurs questions demeurent en suspens.

« On ne sait pas à quoi s’attendre, ils ont juste émis l’idée de simplifier », fait-il valoir.

Selon lui, Financement agricole Canada pourrait profiter de l’occasion pour cibler de « nouveaux publics, ou du moins aller chercher un public très précis qu’ils n’atteignaient pas avant ».

Même si elle ne précise pas les critères du futur programme qui remplacera le Fonds Expression, Mme Cameron réitère la volonté de la société de la Couronne de continuer de soutenir les communautés de langue minoritaire.

« FAC est encore et toujours engagé dans nos obligations envers les communautés où la langue officielle est en situation minoritaire. L’argent existe toujours pour ces besoins, mais c’est le processus qui changera. Il paraît que le processus n’était pas le meilleur en ce moment, alors nous explorons d’autres moyens de le faire », indique-t-elle.

Financement agricole Canada devrait dévoiler le nouveau programme cet automne.

Saskatchewan

Agro-industrie