•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort du mineur Pascal Goulet en 2014 : 9 recommandations du jury du coroner

Le portrait encadré d'une homme sur le bord de l'eau.
Un portrait de Pascal Goulet a été placé à l'avant de la salle où s'est tenu l'enquête. Photo: Radio-Canada / Miguel Lachance

L'enquête présidée par le coroner Michael B. Wilson sur la mort de Pascal Goulet à la mine de Lac des Îles, au nord de Thunder Bay, s'est conclue vendredi par un total de neuf recommandations et la confirmation du moment et de la cause du décès.

L’homme de 38 ans est mort le 10 juillet 2014 à la suite d’un traumatisme crânien causé par la chute accidentelle d’une roche.

Je suis très contente que nous soyons sortis [de l’enquête] avec neuf recommandations, a déclaré Mélanie Goulet, la veuve de la victime, après l’annonce du verdict. Maintenant, cela doit être accepté et adapté.

Peut-être qu’un jour une des recommandations va sauver la vie de quelqu’un d’autre et éviter à une famille de passer à travers la même chose que nous.

Mélanie Goulet

Le jury recommande notamment à la compagnie North American Palladium, qui gère la mine de Lac des Îles, de former son personnel médical pour la gestion du stress dans les situations de crises et d’apporter des modifications dans certains secteurs de la mine pour éviter d'autres accidents semblables.

Le puits de mine de la mine North American Palladium à Gull Bay.Le jury recommande à la compagnie North American Palladium d'améliorer la visibilité dans les espaces restreints de la mine. Photo : CBC/Jeff Walters

La plus importante recommandation, selon Mélanie Goulet, est celle qui demande au ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels d’organiser le plus rapidement possible l’enquête d’un coroner après un accident de travail fatal.

[Le ministère] ne devraient pas faire attendre les familles pendant quatre ans pour faire l’enquête et les faire souffrir aussi longtemps.

Mélanie Goulet

Les six autres recommandations sont adressées au Comité d’examen des textes de loi relatifs à l’exploitation minière et au ministère du Travail.

Mme Goulet et sa famille sont satisfaites des réponses obtenues à la majorité de leurs questions.

Il y en a seulement une qui reste sans réponse, c’est "D'où venait la roche?", explique la veuve qui ajoute qu’elle savait que cela demeurerait un mystère. La seule personne qui le sait c’est Pascal et il n’est plus avec nous pour le dire.

Nord de l'Ontario

Accident de travail