•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean D'Amour, en campagne jour et nuit

Candidat parle aux aînés
Le candidat D'Amour rencontre les aînés de la résidence L'Ombre d'un clocher, à Saint-Arsène. Photo: Radio-Canada / Julie Tremblay
Radio-Canada

La journée est déjà bien entamée pour le candidat libéral, Jean D'Amour, lorsque nous le rejoignons dans sa tournée des commerces à Pohénégamook. Accompagné de son garde du corps et d'une bénévole, le ministre sortant est en pleine discussion avec un électeur.

Un reportage de Julie Tremblay

L'importance d'avoir du travail, une meilleure conciliation travail-famille et, surtout, internet haute-vitesse sont les sujets qui sont au centre des préoccupations, ici.

Jean D'Amour et un mécanicien en discussionLe mécanicien Marcel Bélanger explique au candidat Jean D'Amour sa joie d'être devenu grand-père et l'importance de donner de bonnes conditions aux familles. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Si plusieurs électeurs ne savent pas encore précisément pour qui voter, le choix est plus évident pour d'autres, qui se disent très satisfaits du travail du ministre sortant et semblent prêts à l'élire une quatrième fois.

Quatre personnes dans une cour avec un camionDes employés de Dynaco rencontrés à Pohénégamook affirment que peu de candidats sont venus les rencontrer jusqu'à maintenant. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Après sa tournée, Jean D'Amour reprend la route pour se rendre à Saint-André-de-Kamouraska. Il y participe à une discussion portant sur le logement social et les résidences pour aînés.

Jean D'Amour en discours devant une salleLe candidat libéral participe à la discussion sur le logement social dans la circonscription voisine, Côte-du-Sud, en l'absence du candidat libéral de cette circonscription. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Le logement social, c'est aussi une façon d'occuper le territoire. C'est important de permettre aux gens de rester dans leur milieu, affirme Jean D'Amour devant une cinquantaine de personnes.

Le candidat retourne ensuite à Rivière-du-Loup pour rencontrer la quarantaine de travailleurs du centre de tri. Moi, j'te verrais ministre de la Santé!, lance l'un d'eux, tandis qu'un autre, convaincu, affirme sans détour : J'étais pas censé voter, mais je vais voter pour vous!

Les employés du centre de tri de Rivière-du-Loup ont pris une pause pour rencontrer le candidat libéral, Jean D'Amour.Les employés du centre de tri de Rivière-du-Loup ont pris une pause pour rencontrer le candidat libéral, Jean D'Amour. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Une dizaine de kilomètres plus loin, des aînés attendent le candidat libéral à la résidence L'Ombre d'un clocher de Saint-Arsène. Ils lui parlent, notamment, du manque de personnel dans les résidences pour personnes âgées.

Jean D'Amour leur lance à la blague qu'il a préparé un discours d'une heure et demie qu'il s'apprête à leur faire. Une résidente renchérit en lançant alors à la cuisinière : Prépare le café!

Jean D'Amour et une dame âgéeJean D'Amour rigole après que cette résidente de Saint-Arsène ait répondu à sa blague du tac au tac. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

C'est ce contact avec les gens que Jean D'Amour dit apprécier particulièrement pendant cette campagne électorale, sa huitième, incluant quatre élections municipales.

C'est exténuant, mais c'est une belle campagne. Une campagne active, comme je les ai toujours faites. Je vais à la rencontre des citoyens. Je ne vois pas d'autres façons de faire une campagne électorale.

Jean D'Amour, candidat libéral dans Rivière-du-Loup–Témiscouata
Jean D'Amour en discussion avec un citoyen rencontré à Sainte-Arsène qui s'inquiète du futur de la gestion de l'offre.Jean D'Amour en discussion avec un citoyen rencontré à Sainte-Arsène qui s'inquiète du futur de la gestion de l'offre. Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Même si l'après-midi est bien avancé, Jean D'Amour ira encore cogner à quelques portes avant de retourner à Rivière-du-Loup prendre une pause pour ensuite aller rencontrer d'autres électeurs au Bière fest, en soirée.

Et si la campagne est déjà bien remplie, son rythme est appelé à s'accélérer, au fur et à mesure que se rapproche le jour du scrutin.

La dernière semaine, c'est un tourbillon. Je vais même travailler la nuit pour les personnes dans les usines ou qui travaillent de 16 h à minuit. C'est important aussi de les rencontrer, affirme le candidat.

Jean D'Amour

  • Profession : politicien
  • Bureau de campagne : à Rivière-du-Loup
  • Membres de l'équipe : plus de 5
  • Lieu de résidence : Rivière-du-Loup

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale