•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transfert d'une portion de la TVQ aux municipalités : une bonne nouvelle pour Pedneaud-Jobin

Daniel Bouchard s'entretient avec le maire de la Ville de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.
Radio-Canada

Les chefs ou porte-parole des quatre principaux partis ont rendu les maires heureux, vendredi, au Sommet de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), en promettant à tour de rôle de transférer un point de pourcentage de la TVQ aux villes.

Depuis des années, les municipalités québécoises cherchent désespérément de nouvelles sources de revenus pour boucler leur budget. Gatineau ne fait pas exception.

En entrevue au Téléjournal Ottawa-Gatineau, le maire Maxime Pedneaud-Jobin s'est dit déçu que le monde municipal n’ait pas fait partie davantage du débat des chefs de jeudi soir. Mais il a indiqué accueillir favorablement le versement d'une partie de la TVQ dans les coffres municipaux.

Ils ont dit que ça serait dans la première année d’un mandat. Pour Gatineau, c’est une bonne nouvelle, c’est un changement à notre fiscalité dès l’année prochaine, a précisé M. Pedneaud-Jobin.

[Pour Gatineau] c’est probablement en millions [de dollars] que l’on compterait l’impact.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Le maire a ajouté que c’est une promesse importante, puisque c’est une nouvelle source de revenus pour les municipalités, qui sont grandement dépendantes de la taxe foncière dans une économie qui devient de plus en plus numérique.

Aujourd’hui, les entreprises vont prendre quelques employés de plus, ils vont créer beaucoup de richesse, mais ce n’est plus des édifices qu’elles construisent, l’économie se dématérialise, ça se passe dans un petit local et crée beaucoup plus de richesse que ce qui se faisait avant, a-t-il fait valoir.

La pénurie de main-d'oeuvre

Les leaders provinciaux ont reconnu que les villes sont aux prises avec une pénurie de main-d'oeuvre dans toutes les régions du Québec et que c’est un enjeu.

Il n’y a pas de plan concret qui a été déposé, mais les municipalités nous avons été très claires, moi je peux parler de Gatineau où il manque de [travailleurs], a lancé M. Pedneaud-Jobin.

Le Sommet de l’Union des municipalités du Québec a été organisé pour mettre de la pression sur les partis dans le cadre de la campagne électorale.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Ottawa-Gatineau

Politique municipale