•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les créations de Jean-Pier Synnott accueilleront les touristes au Port de Sept-Îles

Le fameux lutteur sumo.
Deux créations de Jean-Pier Synnott. Photo: Radio-Canada / Mathieu Boudreault

Le Port de Sept-Îles inaugurait vendredi un ensemble de sculptures de l'artiste septilien Jean-Pier Synnott.

Le Port de Sept-Îles a fait l'acquisition de 17 œuvres qui seront exposées de façon permanente dans le secteur du quai Monseigneur Blanche.

Les gens de Sept-Îles, les touristes et les croisiéristes pourront donc les observer.

L'an dernier, une exposition temporaire de quelques oeuvres de Jean-Pier Synnott avait attiré l'attention de plusieurs.

L'artiste, qui est aussi soudeur industriel, aime créer à partir de rebuts de pièces métalliques.

Chaque pièce part d’un petit morceau, explique Jean-Pier Synnott. Des fois, j’arrive et je vois juste une petite pièce d’acier, quand même que ce serait juste un nez, avec le nez des fois… comme le Sumo, ça a parti juste du nez, je trouvais qu’il avait un gros nez écrasé, je voyais la face, une grosse face, ça fait que là je me suis dit une grosse face c’est un Sumo.

Juste à côté de la tête de l'artiste durant l'entrevue on retrouve un poisson qu'il a créé.L'artiste septilien Jean-Pier Synnott accorde une entrevue à Radio-Canada. Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

Le directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre Gagnon, explique avoir voulu ainsi donner une vitrine internationale au talent nord-côtier en permettant aux croisiéristes d'admirer les œuvres de Jean-Pier Synnott.

C’est des œuvres faites avec ce que la région produit depuis 70 ans, le fer, il y a un beau symbolisme derrière et il y a aussi une durabilité au niveau des œuvres.

Pierre Gagnon, directeur général du Port de Sept-Îles
L'âne est même muni d'une crinière.Une autre des créations de Jean-Pier Synnott sous forme d'âne. Photo : Gracieuseté du Port de Sept-Îles.

On voit comme c’est robuste, poursuit Pierre Gagnon. Les Nord-Côtiers, nous, on passe au travers des cycles. On est robustes également et derrière le geste, c'est de redonner à la communauté septilienne l'opportunité de découvrir ces œuvres-là et nous permettre aussi de valoriser le secteur du quai de Monseigneur Blanche qui est le secteur pour nos croisiéristes.

Le président-directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre D. GagnonLe président-directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon Photo : Radio-Canada

L’aménagement que l’on peut voir présentement n’est pas définitif.

Destination Sept-Îles Nakauinanu et le Musée régional de la Côte-Nord participeront à l’élaboration d’une mise en place plus permanente qui sera dévoilée l’an prochain dans le cadre des célébrations du vingtième anniversaire de l’administration portuaire.

Côte-Nord

Art urbain