•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC arrête une Ottavienne pour « incitation à craindre des activités terroristes »

Écusson de la GRC sur un agent

La Gendarmerie royale du Canada a arrêté la femme jeudi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a procédé, jeudi, à l'arrestation d'une femme d'Ottawa qui aurait fait croire aux autorités qu'une attaque terroriste était imminente.

La femme de 41 ans est accusée d’incitation à craindre des activités terroristes, d’avoir proféré des menaces et d’avoir fourni de faux renseignements.

Les menaces remontent à mai 2018, alors que des fonctionnaires municipaux d’Ottawa ont reçu une lettre qui alléguait que des édifices gouvernementaux des plaines LeBreton et du pré Tunney étaient la cible d’une attaque terroriste imminente.

Nous encourageons les citoyens à rester vigilants et à signaler toute information sur le terrorisme ou sur des activités suspectes connexes, rappelle la GRC dans un communiqué.

L’accusée a été libérée sous promesse de comparaître. Elle doit se présenter au palais de justice d'Ottawa le 11 octobre prochain.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits