•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la chasse à l’orignal à l'arc et l'arbalète en Abitibi-Témiscamingue

Un homme chasse avec un arc.

Un chasseur à l'arc

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

La période de chasse à l'orignal, à l'arbalète et à l'arc commence samedi matin et se poursuit jusqu'au 30 septembre dans la zone 13, en Abitibi-Témiscamingue.

Cette année, il est permis de chasser la femelle, le mâle et le veau.

Le directeur de l'Association chasse et pêche de Rouyn-Noranda, Pierre Auger s'attend à une bonne saison de chasse.

D'ailleurs, il a remarqué que l'engouement est grandissant pour la chasse à l'arc et à l'arbalète.

La saison semble intéressante.

Pierre Auger

On voit qu'on a donné beaucoup de formation cet été pour les nouveaux chasseurs, mais la relève est là, les gens se préparent. On entend parler beaucoup, on a beaucoup de sollicitations, insiste Pierre Auger.

Selon lui, quelqu'un qui a la certification arc et arbalète, ou les deux et la certification arme à feu, il chasse dans la même zone, il peut aller au début à l'arc. Par la suite, s'il n'a pas de succès, il peut continuer à la carabine. En plus, quelqu'un qui va à cette période-ci à l'arc et l'arbalète a un avantage, c'est qu'il est plus proche de la saison du rut.

Le programme Chasseurs généreux revient cette année encore.

Les chasseurs peuvent faire un don de viande à une boucherie participante au programme. La viande sera ensuite distribuée aux personnes ayant recours à de l'aide alimentaire aux Québec.

Près de 60 bouchers participent au programme cette saison.

En 2017, 5 500 livres de viande ont été récoltées et distribuées à travers la province.

Abitibi–Témiscamingue

Société