•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Moe ira vanter les mérites de la Saskatchewan en Chine

Scott Moe souriant lors d'une mêlée de journalistes.
Scott Moe se dit satisfait de sa première session législative en tant que premier ministre de la Saskatchewan. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, s'envolera samedi pour une mission économique d'une semaine en Chine visant à conclure de nouveaux partenariats avec la puissance mondiale, notamment dans les secteurs des énergies fossiles et de l'agroalimentaire.

Le premier ministre doit rencontrer des membres du gouvernement du président Xi Jinping, en plus de s’entretenir avec des acteurs des secteurs de la potasse et de l’agriculture, ainsi que celui du captage et du stockage de carbone.

« Les besoins en importations de la Chine correspondent aux secteurs d’exportations de la Saskatchewan, comme la nourriture, les combustibles fossiles et l’engrais. Renforcer nos relations avec des marchés aussi importants que la Chine nous aide à garder une économie forte, diversifiée et en croissance », a fait valoir Scott Moe.

Sans détailler le type d’ententes recherchées par le gouvernement de la Saskatchewan, il a tout de même précisé que le but est de créer davantage de liens avec les industries en général. Par la suite, son gouvernement souhaite collaborer « avec les entreprises de chacun de ces secteurs pour s’assurer d’avoir toutes les chances de réussir et de créer de l’emploi » dans sa province.

Pour faire rayonner celle-ci, le premier ministre prononcera également un discours lors du Forum sur l’utilisation du captage et du stockage de carbone de la China University of Petroleum de Pékin. Comme toutes les mines et usines de concentration d'uranium en exploitation au Canada se trouvent dans le nord de la Saskatchewan, Scott Moe vantera aussi les mérites de l’exportation de ce carburant canadien qui pourraient alimenter les centrales nucléaires chinoises.

Droits de l’homme

Questionné sur ses intentions de créer des liens plus fort avec un gouvernement réputé pour avoir maintes fois enfreint les droits de l’homme, Scott Moe a précisé qu’il tenait à montrer l’exemple sans adopter un ton paternaliste.

« Ces éléments doivent être pris séparément. Comme Canadiens, c’est quelque chose dont on peut être fiers. Lorsqu’il est question d’accords économiques et de droits de l’homme, nous avons toujours donné l’exemple sans imposer nos valeurs et nos croyances aux autres pays », a-t-il expliqué.

Selon le gouvernement, en 2017, la valeur des exportations saskatchewanaises en Chine ont dépassé les 3,5 milliards de dollars, une augmentation de 33% par rapport à 2013. La province est également le plus important exportateur de produits agroalimentaires en terres chinoises.

Le premier ministre sera accompagné de membres de l'organisme de soutien aux exportateurs Saskatchewan Trade and Export Partnership, ainsi que d’une vingtaine de représentants de secteurs clés, notamment en biotechnologie agroalimentaire.

Saskatchewan

Économie