•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau traversier entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon?

Le traversier Trans Saint-Laurent amarré au quai de Rivière-du-Loup.
Le traversier Trans Saint-Laurent au quai de Rivière-du-Loup. Photo: Radio-Canada / William Bastille-Denis

Une déclaration faite par le candidat libéral Jean D'Amour lors du débat de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup continue de susciter de nombreuses interrogations dans la région.

Un texte de Patrick Bergeron

En réponse à une question du candidat de la CAQ, Denis Tardif, sur le service de traversier entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon, Jean D'Amour avait déclaré mardi matin qu'un brise-glace pourrait faire la navette entre les deux rives.

La Société des traversiers du Québec a identifié un brise-glace qui, à l'intérieur des deux prochaines années, pourra s'installer à Rivière-du-Loup.

Questionné à ce sujet, un porte-parole de la Société des traversiers du Québec n'a pas voulu confirmer ni infirmer ce qu'avançait Jean D'Amour. Tout au plus, le responsable des communications de l'organisme affirme que « le processus d'analyse et de prise de décision est encore en cours ».

La directrice de Tourisme Rivière-du-Loup, Monique Dionne, dit avoir été surprise par la déclaration de Jean D'Amour. Depuis plusieurs mois, elle siège au comité consultatif de la STQ pour la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon.

M. D'Amour nous a dit qu'un bateau était disponible, mais sans plus.

Monique Dionne, directrice de Tourisme Rivière-du-Loup

De son côté, le maire de Saint-Siméon, Sylvain Tremblay, dit avoir appris l'arrivée de ce nouveau traversier en écoutant le débat à la radio. Depuis, il tente de se faire confirmer l'information véhiculée par Jean D'Amour.

Si la saison de la traverse se prolonge, les municipalités de Rivière-du-Loup et de Saint-Siméon voudront aménager les quais en vue d'offrir des services à certains touristes comme les motoneigistes.

Plus vite l'information sera confirmée, plus vite on va travailler en partenariat pour s'assurer d'obtenir les meilleures retombées possibles pour nos milieux.

Sylvain Tremblay, maire de Saint-Siméon

Nous avons tenté d'obtenir des précisions de la part de Jean D'Amour. Malheureusement, nos demandes d'entrevues sont demeurées sans réponse.

Bas-Saint-Laurent

Transports